Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Général Damasse Ngolo : le "compagnon de Sassou N'Guesso" conduit dans sa dernière demeure


Alwihda Info | Par Christ Exaucé Marsala - 19 Août 2017 modifié le 19 Août 2017 - 22:51

Le général de division, Raymond damasse Ngolo reposera désormais pour l’éternité dans sa terre natale de Ngabé, dans le département du Pool. Avant son inhumation, la république du Congo lui a rendu hommage, ce 19 août 2017, au palais des congrès de Brazzaville, en présence du président Denis Sassou N’Guesso et son épouse.


Le couple présidentiel au moment du recueillement
Le couple présidentiel au moment du recueillement
La république du Congo vient de perdre un de ses dignes fils, le général de division Raymond Damasse Ngolo décédé, le 9 août dernier à Paris en France, à la suite d’une longue maladie. L’une des images frappantes de cet hommage a été le recueillement du couple présidentiel devant le catafalque de l’illustre disparue exposé dans le hall du palais de congrès de Brazzaville affichant, pour la circonstance, un décor sombre, le tout baignant dans une sonorité funeste .

L’émotion et la douleur se lisaient sur le visage du président congolais et de sa femme ainsi qu’à ceux des autres personnalités, puis ceux des familles et connaissances. Moment de douleur, moment également de souvenir et les mots du ministre de la défense nationale, Richard Mondjo, sont venus davantage plongés l’assistance dans la tristesse la plus totale et sur certains visages, les larmes ne cessaient de couler.

« Raymond Damasse Ngolo votre compagnon… », Pouvait rappeler, le ministre de la défense, dans son oraison funèbre, s’adressant à Denis Sassou N’Guesso, qui a partagé la même passion avec l’ancien chef d’état major de l’armée populaire nationale (APN) ; celle de l’art militaire et de la politique. Ancien ministre de l’administration du territoire, de l’économie forestière, de la défense, Damasse Ngolo était nu homme estimé et respectueux.

Pour, le ministre de la défense, le pseudonyme de « Vieux Ngando » était synonyme de rigueur pour le travail, de ténacité, de lucidité et de promptitude pour l’action. C’est sans doute, ce qui a permis à l’illustre disparue de gravir tous les échelons militaires sans discontinuer car débutant sa carrière comme volontaire, le 22 février 1957, soit 21 ans après sa venue sur terre.

L’homme a su lier sa passion militaire et celle de la politique. Débutant sa carrière dans le parti congolais du travail, Raymond Damasse Ngolo pour mieux asseoir ses idéaux politiques crée son sa propre formation politique dénommée le RDR. Mort à l’âge de 81 ans, il a laissé deux veuves.