Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Guinée/Hôpital Préfectoral de BOFFA : Gestion douteuse du DH !


Alwihda Info | Par - 22 Septembre 2011


Pendant que le Gouvernement du PM SE Monsieur Mohamed Said FOFANA est entrain de ne ménager aucun effort pour faire de la gratuité des complications obstétricales (y compris la césarienne et l’accouchement) une réalité tangible dans les formations sanitaires au bénéfice de nos populations conformément à l’engagement du Président de la République Prof Alpha CONDE pris pendant la campagne électorale 2010, certains DH continuent de gérer leurs hôpitaux d’une gestion jugée trop opaque par leurs collaborateurs.   C’est dans cette optique de scepticisme d’une acuité extrême que le personnel de l’hôpital de Boffa a humblement adressé un mémo au DH de Boffa Dr El Hadj Ousmane BALDE. Un des rares hôpitaux de la République de Guinée qui n’a pas de SAAF ni autre agent financier. Tout se résume entre le Directeur de l’hôpital et son seul homme de confiance. Nous livrons ici la teneur de ce mémo in extenso : « MEMO POUR LE DIRECTEUR DE L’HOPITAL DE BOFFA   1°) – Nous voudrions :   - les fiches des produits pharmaceutiques en général et en particulier celles des médicaments envoyés comme dons par l’Unicef (Fiches d’inventaire de tous les arrivages). Car les produits envoyés par l’Unicef sont vendus au point de vente de l’hôpital au même titre que les autres produits de l’hôpital ; - des informations précises sur la gestion des médicaments et consommables ; - évoluer comme les hôpitaux de la république sans recyclage du montant généré par la pharmacie, et que l’achat des médicaments et consommables se fasse dans la plus grande  transparence, contrairement à ce qui se passe actuellement.   2°) - Nous sollicitons:   - pour l’octroi des primes les 20% des recettes globales y comprises celles de la pharmacie, comme cela se passe ailleurs dans les autres hôpitaux ;   - la dissolution du comité de médicaments pour manque de transparence (pas de comptes rendus d’activités…) ; et le renouvellement de ses membres. - l’arrêt des dépenses à la source et attendre le CMC (Conseil Médical Consultatif) pour budgétisation . - connaître quotidiennement et à la fin de chaque mois le montant global généré.   3°) – En cas de subvention de l’Etat que le montant octroyé soit connu et budgétisé au CMC. Transparence oblige.   4°) – En cas d’absence du DH, que l’intérimaire soit plus responsable et plus responsabilisé.   Boffa, le 1er Septembre 2011   Le Personnel de l’hôpital de Boffa ».   (Affaire à suivre)   Bangaly OULARE Journaliste au Journal ’’Le Vestibule’’ Conakry