Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Hommage à Marcel Gotène : trois mois pour revisiter l’artiste-peintre, à travers ses œuvres


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 19 Février 2018 modifié le 19 Février 2018 - 23:08

Les œuvres de l’artiste-peintre congolais, Marcel Gotène sont exposées au Centre international de conférence de Kintelé. Le vernissage de l’exposition, qui va durer jusqu’au 19 mai 2019, a eu lieu sous l’autorité du Président congolais, Denis Sassou N’Guesso le 19 février 2018.


Denis Sassou N'Guesso visitant l'exposition des œuvres de Marcel Gotene
Denis Sassou N'Guesso visitant l'exposition des œuvres de Marcel Gotene
L’hommage rendu à l’artiste-peintre, à travers cette exposition, témoigne de la dimension artistique de l’illustre disparu et surtout de la reconnaissance de la république envers son fils considéré comme une icône de l’art plastique congolais, de renommée internationale. C’est le ministre de la culture et des arts qui a planté le décor du vernissage de cette exposition. Pour ce dernier, «Marcel Gotène fut le seul peintre de sa génération à avoir produit des toiles achromes, c’est-à-dire noir sur fond blanc… ».

En effet, selon Dieudonné Moyongo, l’oeuvre de Marcel Gotene baigne dans un pèlerinage incessant, entre le figuratif et l’abstrait, ses tableaux griffus oscillent constamment entre le réel et l’onirique, avec des personnages parfois larvaires qui expriment les sentiments de fierté, de nostalgie, de révolte et d’espérance, que « Gotene a sublimés dans des représentations souvent énigmatiques et parfois hermétiques ». Le ministre de la culture à préciser que «cinq ans après sa disparition, nous sommes plus que jamais établis dans la certitude que Marcel Gotene, était réellement un peintre incandescent, qui avait du métal et de la longueur ».

L’un des moments marquants de ce vernissage a été la visite de l’exposition avant de peindre un tableau à sa sortie. Avec sa délégation Denis Sassou N’Guesso a fait le tour de nombreux tableaux tels « le voyage inutile » où, la finitude de tout homme sur cette terre est mise en évidence, comme l’a souligné le ministre de la culture et des arts. « La chasse au dinosaure» est un autre de ces nombreux tableaux où la charge émotionnelle dégagée par la toile révèle un artiste en proie au doute existentiel et à l’apogée de son art. D’autres tableaux parlaient d’eux-mêmes comme « la course au pouvoir » publié en 2003 et « diviser pour mieux régner » publié en 2008.

Les œuvres de Gotène exposées à Kintélé ont été extraites des collections particulières, notamment, de Denis Sassou N’Guesso. Le ministre des sports et de l’éducation physique, Hugues Ngouélondélé et Maître Vincent Gomez ont aussi contribué à enrichir cette exposition de leurs œuvres.

« Marcel Gotene était un maitre qui a travaillé énormément pour avoir cette dimension spirituelle. C’est quelqu’un qui a réussi dans son domaine et il est pour nous une source d’inspiration intarissable, en dépit de son hermétisme », a ainsi déclaré cyril Botaka, artiste peintre congolais.

Après l’inauguration, la journée du 20 février sera consacrée au colloque, pendant lequel des communications seront faites, parmi lesquelles la leçon inaugurale du professeur Théophile Obanga.

« Mon style est un genre défini qui véhicule des messages écrits » ne cessait de clamer Marcel Gotene dénommé « l’enfant de Yaba », du nom de son village natal. Ce peintre prolifique, admiré mais parfois haï était détenteur de plusieurs distinctions, parmi lesquels le grand prix de la maison de l’Afrique décerné par la société internationale des beaux-Arts à Paris en 1972.

A signaler que l’ancien président du Mali et de la commission de l’Union Africaine, Alpha Oumar Konaré a honoré de sa présence le vernissage de l’exposition.