Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

L’édition 2018 de la campagne nationale de traitement de masse contre les maladies tropicales négligées a débuté


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 14 Avril 2018 modifié le 14 Avril 2018 - 21:53


Crédits photo : DR
Crédits photo : DR
Lomé - Le ministère de la Santé et de la Protection Sociale (MSPS) avec le soutien de l’OMS et l’USAID/West Africa a procédé jeudi 12 avril 2018 au lancement officiel de l’édition 2018 de la campagne nationale de traitement de masse contre les maladies tropicales négligées notamment les vers intestinaux, les schistosomiases et l’onchocercose. Une campagne qui a débuté ce vendredi sur toute l’étendue du territoire togolais.

C’était au cours d’une rencontre avec la presse présidée par le Secrétaire Général du ministère de la Santé, Dr Sossinou Awoussi en présence du représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Togo et de celui de Health and Development International (HDI). Tous des partenaires du ministère de la Santé et de la Protection Sociale.

La campagne de porte à porte aura lieu du 13 au 25 avril sur toute l’étendue du territoire togolais sauf Lomé commune. Elle va permettre de distribuer aux enfants de 5 ans et plus, des produits contre les maladies tropicales négligées.

De ce vendredi 13 avril au mercredi 25 avril 2018, toute personne âgée de 5 ans et plus dans toutes les régions du Togo se verra administrer de l’« ivermectine » contre l’onchocercose, de la « praziquantel » contre les schistosomiases et de l’« albendazole » contre les vers intestinaux et toutes les maladies tropicales négligées.

Dr Awoussi Sossinou, Secrétaire Général du ministère de la Santé et de la Protection Sociale a invité toute la population togolaise à adhérer massivement à cette initiative.

Selon Dr Lucile Imboua, représentante de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) au Togo, « l’OMS tient à attirer l’attention des gouvernements pour que ces maladies bénéficient du même intérêt que les maladies courantes. Elle fournit l’appui technique pour que les lignes directrices pour planifier, traiter et surveiller ces maladies soient mises en œuvre. Nous fournissons également des médicaments gratuitement aux populations en collaboration avec d’autres donateurs ».

Les statistiques révèlent que les populations en milieux ruraux et défavorisés sont plus victimes de maladies tropicales négligées. Ainsi, la zone Lomé-Commune n’est pas concernée par la campagne. Notons que le Togo est en pleine progression en ce qui concerne la prévalence contre les vers intestinaux et les maladies tropicales négligées. Ces campagnes sont organisées depuis 2010 et une enquête d’impact menée en 2015 a démontré une baisse significative des prévalences desdites maladies.