Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

L’équipe de choc d’Obama se met en place


Alwihda Info | Par Abdel Ahmat - 3 Décembre 2008 modifié le 3 Décembre 2008 - 15:24

Le président élu Barack Obama a confirmé lundi 1er décembre la nomination de plusieurs personnalités à des postes clef de sa future administration. Un mois seulement après les élections, les noms de la moitié des 15 membres qui composeront son cabinet sont déjà connus. Dans un monde en proie à la guerre, à la récession économique, aux menaces terroristes, le nouveau président américain s’active pour apporter apaisement et continuité au gouvernement fédéral lorsqu’il entrera à la Maison Blanche le 20 janvier prochain.


L’équipe de choc d’Obama se met en place
Le président élu Barack Obama a confirmé lundi 1er décembre la nomination de plusieurs personnalités à des postes clef de sa future administration. Un mois seulement après les élections, les noms de la moitié des 15 membres qui composeront son cabinet sont déjà connus. Dans un monde en proie à la guerre, à la récession économique, aux menaces terroristes, le nouveau président américain s’active pour apporter apaisement et continuité au gouvernement fédéral lorsqu’il entrera à la Maison Blanche le 20 janvier prochain.

Hilary Clinton, l’ancienne rivale à l’investiture démocrate du candidat Obama, a été confirmée lundi 1er décembre au poste de Secrétaire d’Etat de la future administration américaine. Une nomination bien accueillie en Israël et dans les milieux proches des associations juives aux USA.

La femme de l’ancien président démocrate est en effet connue au Sénat pour être une fervente supportrice d’Israël, ce qu’elle n’a pas manqué de rappeler pendant la campagne présidentielle.

Le Premier ministre démissionnaire israélien Ehoud Olmert a d’ailleurs félicité la sénatrice de New York pour cette nomination : « Hilary Clinton est une amie de l’Etat d’Israël et du peuple juif. Je suis sûr que dans sa nouvelle fonction elle continuera à faire progresser l’amitié israélo-américaine qui est si spéciale ».

« Il est extrêmement important que la nouvelle administration possède un fort Secrétaire d’Etat pour sa capacité à travailler sur la stabilité et la paix au Moyen-Orient » énonçait un communiqué du Conseil Démocratique National Juif.

Parmi les nouvelles nominations, on compte aussi celle de Robert Gates, qui n’est pas vraiment nouvelle puisque il est actuellement le Secrétaire à la Défense de l’administration Bush et qu’il est appelé à le rester sous l’administration Obama.
Avec M. Gates, Barack Obama tient sa promesse de travailler avec les républicains. Son choix est aussi stratégique puisque le chef du Pentagone doit l’aider à réduire le rôle des USA en Irak.

Barack Obama a également annoncé que le général James Jones sera son conseiller pour la sécurité nationale. M. Jones est l’ancien commandant en chef de l’OTAN. Selon M. Obama, il a l’avantage d’avoir la double expérience de militaire et de diplomate. Il a effectué jusqu’ici son travail au nom de la paix au Moyen-Orient.

Autre poids lourd, Daniel Kurtzer, ambassadeur américain en Egypte de 1997 à 2001 et en Israël de 2001 à 2005, est pressenti, selon une source diplomatique israélienne, pour être nommé envoyé spécial de l'administration présidentielle au Proche-Orient.

Cette décision de désigner un envoyé spécial directement rattaché au président montre à quel point Barack Obama attache une importance spécifique au processus de paix dans la région.

M. Kurtzer, âgé de 59 ans, hébraïsant et juif pratiquant, suit Obama depuis les primaires démocrates en tant que conseiller supérieur pour les Affaires étrangères. Il l’a aidé à préparer sa visite au Moyen-Orient. Il a aussi écrit, pour la plus grande partie, son discours de juin dernier concernant la région et prononcé devant le Comité israélo-américain des affaires publiques.

Selon B.Obama, grâce à cette équipe, les USA « renforceront leur capacité à mettre en échec [leurs] ennemis et à aider [leurs] amis ». « Nous renouvellerons les anciennes alliances et nous forgerons de nouveaux partenariats durables » a-t-il déclaré.

« Il y a tant à faire. Eviter le développement d’armes nucléaires en Iran et en Corée du Nord, rechercher une paix durable entre Israël et les Palestiniens, renforcer les institutions internationale » a indiqué M. Obama.

Des dossiers qui seront au sommet de l’agenda présidentiel. Barack Obama a assuré que le nucléaire iranien et le conflit israélo-palestinien seraient parmi les trois plus grandes priorités de son administration.

Source:
http://www.guysen.com/