Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SPORTS

L’essor du football centrafricain


Alwihda Info | Par Arsène-Jonathan MOSSEAVO - 24 Août 2019 modifié le 24 Août 2019 - 13:16


Le président par intérim de la Fédération centrafricaine de football, Célestin YANINDJI.
Le président par intérim de la Fédération centrafricaine de football, Célestin YANINDJI.
Le football centrafricain connait un essor par des séries de formations et compétitions toutes catégories pour galvaniser davantage des jeunes filles et garçons à la pratique de cette discipline. Le bureau fédéral sous la direction du 1er vice-président, Célestin YANINDJI, s’est mis résolument au travail pour élaborer des projets innovants pour le développement du football en Centrafrique avec l’appui indéfectible de la FIFA et du gouvernement centrafricain.

C’est en Janvier 2019 que Célestin YANINDJI a pris officiellement fonction en qualité de président intérimaire de la Fédération Centrafricaine de Football (FCF), suppléant ainsi au président statutaire, Patrice Edouard NGAISSONA -arrêté à Paris le 12 décembre 2018 et transféré à la Cour Pénale Internationale (CPI) à La Haye , aux Pays-Bas– suite à une affaire liée à son soutien à la milice Antibalaka dont il était le coordonnateur général.

Il y a lieu de souligner que le football centrafricain était au point mort à cause de la crise survenue dans le pays à partir de 2013, souligne Célestin YANINDJI : « Nous avons traversé une crise militaro-politique assez sévère, dans cette condition où la paix manquait, les activités sportives ont souffert ». Avec le retour progressif de la quiétude, le football sert de chemin à l’unité nationale surtout que la FCF est la seule fédération qui a des activités sur toute l’étendue du territoire national. Le passé étant passé, l’objectif est de relancer les activités sur le terrain. En mars 2019, des présidents et secrétaires généraux des ligues ont été réunis pour être situés sur les ressources et la vision de l’équipe dirigeante actuelle.

8 mois après, l’on constate un changement réel à la FCF. Les perturbations au niveau de la ligue de Bangui sont réglées- les clubs de Bangui ont reçu des subventions pour le championnat qui vient de s’achever- idem pour les ligues des provinces qui ont aussi bénéficié des subventions pour leur fonctionnement- la FCF a renoué avec les compétions des jeunes à Bangui et en provinces avec le soutien financier de la FCF –Instruction a été donnée par la FCF pour qu’un championnat U17 puisse être organisé dans le pays pour la saison en cours et la saison prochaine, ce sera le championnat des U15. Mais pour l’année 2019, quant aux U15, une action pilote est lancée à Bangui, a indiqué Célestin YANINDJI . La commission centrale des jeunes en collaboration avec la ligue de Bangui prépare le lancement du championnat des U15 dans les jours à venir.

Le football féminin est un aspect majeur du développement du pays. Le championnat du football féminin est relancé sur toute l’étendue du territoire, toutes les ligues ont reçu du matériel pour cela.

S’agissant des équipes nationales (masculine et féminine) de football, celles-ci sont engagées dans plusieurs compétions internationales. La sélection A est engagée pour les éliminatoires de la CAN 2021 et de la Coupe du Monde 2022 ; les filles sont engagées pour la Coupe de l’UNIFFAC (Union des Fédérations de Football d’Afrique Centrale) qui se déroulera en Guinée-Equatoriale au mois d’octobre prochain et pour la CAN-féminine 2020 dont la CAF n’a pas encore désigné le pays qui va l’accueillir. Le Congo-Brazzaville a renoncé à l’organisation de la CAN féminine 2020. Au niveau des jeunes, la RCA se prépare à accueillir un championnat des jeunes à Bangui des pays de l’UNIFFAC en novembre 2019 et les U17 se rendront au Cameroun au mois de décembre 2019. Toutes les sélections de la RCA sont déjà en préparation. Par ailleurs, l’équipe A’ est engagée pour le CHAN (Championnat d’Afrique des Nations de Football) – la RCA est qualifiée en Juillet dernier après le forfait de Sao Tomé et Principe. La RCA se prépare pour une qualification contre la RDC dont le match aller est prévu à Bangui le 24 septembre prochain et le match retour en RDC le 18 octobre.

Un sélectionneur est recruté en la personne de Bruce Abdoulaye, pour l’encadrement des joueurs pour le CHAN.

A cela s’ajoute l’appui financier remarquable de la FCF au club Tempête Mocaf – champion de la saison 2018-2019 -engagé dans la compétition de la ligue des champions africaine. Une enveloppe de 5 millions de FCFA a été remise à ce club pour sa préparation.

« Nous devons jeter les bases d’un développement durable du football centrafricain », précise Célestin YANINDJI. La FIFA a répondu favorablement à une demande formulée par la FCF pour la mise en œuvre de ce projet. Avec l’accord de FIFA, la Fédération Centrafricaine de Football sera la première association a bénéficié d’un programme de soutien technique issu d’une convention signée entre la FIFA et la Fédération Française de Football. Un membre de la direction technique française, Ludovic DEBRU, a effectué une mission du 23 au 26 juillet 2019 à Bangui. Il est venu faire une mission de diagnostic, la FCF attend qu’il fasse un retour sur le plan de développement que la FCF doit mettre en œuvre en commençant par la formation des formateurs, les formateurs à leur tout vont former les joueurs au plus bas âge possible avec un système de jeu à définir pour que le football centrafricain ai son style.

« Les résultats de ce travail, il faudra attendre une ou deux générations de joueurs pour que ça puisse transparaitre », a expliqué le président intérimaire de la FCF. Ces résultats seront programmés de manière certaine à partir de 3 voire 4 ans de mise en œuvre de ce projet. La 2ème phase très importante de ce programme sera la nomination d’un directeur technique adjoint -pour une période d’au moins 6 mois- qui sera affecté par la Fédération Française de Football. Un projet ambitieux et promoteur pour la refondation du football centrafricain.

Au niveau administratif, la fédération a acquis deux bus pour le transport des joueurs, du matériel informatique et des motos pour les ligues. La construction de 4 stades est prévue en provinces précisément à Mbaïki (Sud-ouest), à Ndélé (Extrême-nord), à Bouar (Nord-ouest) et à Sibut (Centre).

L’Assemblée Générale pour le renouvellement du bureau fédéral est prévu en avril 2020. Tous ceux qui aiment le football et qui veulent apporter leur contribution à son développement seront les bienvenus et ce conformément aux Statuts et Règlement Intérieur de la Fédération Centrafricaine de Football.