Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

La centrale électrique de Gaza paralysée faute de carburants


Alwihda Info | Par Djamil @ - 10 Novembre 2008 modifié le 10 Novembre 2008 - 21:43

GAZA - La seule centrale électrique de la bande de Gaza a cessé de fonctionner faute de fioul lundi en début de soirée à la suite du refus d'Israël de permettre la livraison de carburants, a affirmé à l'AFP un responsable palestinien.


La centrale électrique de Gaza paralysée faute de carburants
GAZA - La seule centrale électrique de la bande de Gaza a cessé de fonctionner faute de fioul lundi en début de soirée à la suite du refus d'Israël de permettre la livraison de carburants, a affirmé à l'AFP un responsable palestinien.

"La centrale a cessé entièrement de fonctionner faute de carburant. Cette centrale assure 40% de l'approvisionnement en électricité de la bande de Gaza, le reste provient d'Israël", a indiqué Qanaan Obeid, directeur adjoint du bureau de l'énergie de Gaza, un organisme officiel.

Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a procédé à des coupures de courant dans certains quartiers de Gaza afin de pouvoir continuer à en alimenter d'autres.

Le ministère israélien de la Défense a décidé lundi de continuer à ne pas livrer des carburants à la bande de Gaza tout en prolongeant la fermeture des points de passage en raison de tirs de roquettes contre son territoire.

Dans la soirée toutefois, un communiqué de la Défense a annoncé que le ministre Ehud Barak avait décidé une "fourniture de quantités minimales" de carburants à la bande de Gaza à partir de mardi, "à la demande du représentant du Quartette (Etats-Unis, Russie, Union Européenne et Onu) Tony Blair".

"La fourniture de carburant reprendra totalement lorsque les tirs de roquettes de la bande de Gaza vers Israël auront cessé", a indiqué M. Barak.

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza s'est abattue lundi sans faire de victime dans le secteur de Sdérot, selon un porte-parole militaire.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a pour sa part dénoncé dans un communiqué "l'exploitation cynique" et "la manipulation médiatique méprisable" de la situation de la population civile de Gaza par le Hamas.

Le communiqué précise qu'Israël fournit 124 mégawatts grâce à 10 lignes à haute tension installées dans la bande de Gaza ce qui représente 70% des besoins de cette région. En outre, 17 mégawatts sont fournis par l'Egypte (5% de la consommation). "En moyenne la centrale de Gaza ne fournir que 70 à 80 mégawatts, soit 25% de la consommation", a précisé le communiqué.

Une porte-parole de la Commission européenne, qui finance le fioul de la seule centrale électrique de Gaza, a de son côté indiqué à l'AFP: "Le bureau israélien de liaison avec les territoires palestiniens nous a fait savoir que les livraisons à la centrale pourraient reprendre demain (mardi)".

Des responsables palestiniens ont fait état dimanche d'importantes coupures de courant, craignant un épuisement des réserves de fioul dans les prochaines 24 heures.

La plus grande partie des carburants et du gaz domestique nécessaires à la bande de Gaza transitent normalement par le terminal de Nahal Oz.

La semaine dernière, des groupes armés palestiniens ont tiré des roquettes contre le sud d'Israël en représailles à une opération menée par l'armée israélienne dans la bande de Gaza qui avait fait 7 morts palestiniens. Il s'agissait de l'incident le plus grave depuis l'instauration de la trêve entre Israël et le Hamas en juin.

Israël maintient Gaza sous bouclage depuis que les islamistes y ont pris le pouvoir par la force en juin 2007, et a ensuite imposé le 17 janvier un blocus qui se traduit notamment en période de tensions par une baisse des fournitures de carburants et de courant électrique.

©AFP