Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Lancement d'un plaidoyer pour l'institutionnalisation au Cameroun et au Tchad


Alwihda Info | Par - 27 Octobre 2017 modifié le 27 Octobre 2017 - 20:54

Le président du réseau tchadien de suivi-évaluation (RTSE), Mahamat Djimé Dreni-Mi indique que ce projet est d'un coût de 90.000 dollars américain soit 45 millions francs CFA.


Le président de Réseau Tchadien de Suivi-Évaluation (RTSE), Mahamat Djimé Dreni-Mi. Alwihda Info
Le président de Réseau Tchadien de Suivi-Évaluation (RTSE), Mahamat Djimé Dreni-Mi. Alwihda Info
Le président de Réseau Tchadien de Suivi-Évaluation (RTSE), Mahamat Djimé Dreni-Mi a tenu, ce jeudi 27 octobre 2017, à la Coordination de la Cellule Permanente sis au quartier Farcha, un point de presse. Il a axé son point de presse sur le lancement du projet « Peer To Peer », un plaidoyer pour l’institutionnalisation de l’évaluation par les pairs en Afrique Centrale. 

Le "Peer To Peer" est un projet conjoint (Tchad-Cameroun) formulé par l’association camerounaise d’évaluation CADEA et le RTSE. Le projet est soumis à un appel à proposition lancé par l’organisation internationale de coopération en évaluation (IOCE) pour aider à la promotion des associations d’évaluation des pays francophones d’Afrique. 

Ce projet CADEA-RTSE, retenu pour son originalité, vise à supporter des activités d’information et de sensibilisation au grand public pour une connaissance de ces réseaux au niveau des deux pays. Ces activités sont soutenues par des initiatives émises par les parlementaires africains lors de la conférence de l’association africaine d’évaluation AFREA tenue à Yaoundé au Cameroun en 2014. Le projet favorise aussi le développement de l’évaluation par les capacités locales et facilite l’insertion professionnelle des experts pour mesurer l’impact des politiques et stratégies de développement. 

Le président du réseau tchadien de suivi-évaluation (RTSE), Mahamat Djimé Dreni-Mi indique que ce projet d’un coût de 90.000 dollars américain soit 45 millions francs CFA supportera les mêmes activités au Cameroun et au Tchad, et ouvrira l’opportunité pour jeter la base du développement de la culture de l’évaluation et du plaidoyer. 

« Pour la poursuite des activités, il est attendu l’arrivée de deux de nos collègues de l’association camerounaise d’évaluation qui viendront pour nous accompagner dans le domaine de la sensibilisation à l’endroit de nos publics cibles et le déplacement de collègues du RTSE pour le Cameroun qui en feront autant. C’est une innovation qui sera généralisée pour les autres pays de l’Afrique Centrale », explique le président de RTSE. 

Le Réseau Tchadien de Suivi-Évaluation (RTSE) est une organisation à but lucratif, apolitique, sans discrimination de sexe, de religion et d’ethnie, dévouée à l’intérêt général ayant obtenu son agrément du ministère de l’administration du territoire sous le N°4706/MAT du 23/06/2015. Il projette de répondre aux besoins spécifiques des institutions nationales et internationales en offrant un espace d’échanges, non seulement entre les évaluateurs émergents mais aussi avec la communauté d’évaluation dans son ensemble.

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur