Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Le Tchad et la France plaident pour une solution définitive en Libye


Alwihda Info | Par - 8 Juin 2018 modifié le 8 Juin 2018 - 04:23


Le ministre français de l'Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian avec son homologue tchadien, Mahamat Zene Cherif au Ministère des Affaires Étrangères, de l'Intégration Africaine. Alwihda Info/D.W.
Le ministre français de l'Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian avec son homologue tchadien, Mahamat Zene Cherif au Ministère des Affaires Étrangères, de l'Intégration Africaine. Alwihda Info/D.W.
Le ministre de l'Europe et des Affaires Étrangères de la France, Jean-Yves Le Drian, dans le cadre de sa tournée africaine, est arrivé hier soir à N'Djamena où il a pu s'entretenir avec son homologue tchadien, Mahamat Zene Cherif au Ministère des Affaires Étrangères, de l'Intégration Africaine. Les échanges entre les deux ministres des Affaires Étrangères, Jean Yves Le Drian et Mahamat Zene Chérif ont essentiellement porté sur la réunion de Paris sur la Libye, la situation sécuritaire de la République Centrafricaine et la lutte contre le terrorisme islamiste au Sahel et dans le bassin du bassin.

Au cours d'une déclaration conjointe, le ministre des Affaires Étrangères, de l'Intégration Africaine et de la Coopération Internationale, Mahamat Zene Chérif a souligné que le Tchad appuie les efforts de la France visant à organiser des élections en Libye en vue de mettre en place des autorités légitimes. Par ailleurs, il espère que la tournée du ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, aidera à faire évoluer le dossier libyen pour que la Libye retrouve la paix. "Le Tchad est intéressé plus que tout autre sur ce qui se passe au sud de la Libye frontalier du Tchad où il y a une zone de non droit qui abrite des bandes de mercenaires et des trafiquants de tout genre. Cela constitue certainement une menace sérieuse pour l'ensemble des pays voisins, notamment le Tchad", a affirmé le ministre Mahamat Zene Chérif. 

Pour sa part, le ministre des affaires étrangères de la France, Jean Yves Le Drian, a indiqué que la réunion de Paris sur la Libye, initiée par le président Macron, a été une étape très importante dans la mesure où cela a permis de réunir quatre acteurs principaux et la communauté internationale comme témoin. Selon lui, des engagements en plusieurs étapes ont été pris par les uns et les autres, à savoir la définition des lois électorales qui seront mise en œuvre en septembre et la tenue des élections. 

Le ministre français de l'Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian avec son homologue tchadien, Mahamat Zene Cherif au Ministère des Affaires Étrangères, de l'Intégration Africaine. Alwihda Info/D.W.
Le ministre français de l'Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian avec son homologue tchadien, Mahamat Zene Cherif au Ministère des Affaires Étrangères, de l'Intégration Africaine. Alwihda Info/D.W.
Par ailleurs, il se félicite du progrès enregistré par la force multinationale mixte dans le combat contre Boko Haram dans le but d'assurer la sécurité de la population tchadienne. Il a ajouté que la France soutient cette initiative ; "nous constatons l'engagement renforcé des Nigérians dans ces opérations et finalement, le bon résultat progressif qu'obtient cette force multinationale"

Le Ministre français des Affaire Étrangères, Jean-Yves Le Drian se dit inquiet des exactions répétées des groupes armés qui interviennent par des actes barbares en Centrafrique. "Nous sommes très soucieux de faire en sorte que l'initiative de paix qui a été initiée par l'Union Africaine (UA) puisse être mise en œuvre et qu'elle aboutisse au désarmement et à l'intégration des groupes armés, avec une solution pacifique pour ce pays dans une situation préoccupante", va-t-il conclu.

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur