Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le port autonome de Lomé abrite le premier terminal à conteneurs du continent


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Novembre 2016 modifié le 15 Novembre 2016 - 14:37


Le port autonome de Lomé abrite le premier terminal à conteneurs du continent
Lomé, le 14 novembre 2016-Grâce aux réformes entrepris par le gouvernement togolais dans le secteur maritime avec une politique de développement du port autonome de Lomé, la capitale togolaise est devenue le premier terminal à conteneurs du continent africain.

Le port autonome de Lomé représente une place importante dans l’économie togolaise. A cet effet, plusieurs actions de modernisation ont été menées par le gouvernement togolais pour le développer. L’infrastructure a été ainsi dotée d’un nouveau terminal à conteneurs. Aujourd’hui, c’est le seul port en eau profonde dans la sous-région. Il dessert ainsi plusieurs pays.

La compagnie maritime MSC (Mediterranean Shipping Company), deuxième plus grande compagnie au monde, exploite depuis quelques années le nouveau terminal à conteneurs du port de Lomé, long de plus de 300 mètres et pouvant accueillir des navires de grandes capacités. « Nous avons démarré avec Lomé en 2009 et des liaisons directes depuis l’Asie. Aujourd’hui, nous avons en ligne un mix de 11.000 et 13.000 boîtes entre Lomé et les principaux ports d’Extrême-Orient, en particulier de Chine », selon Diego Aponte, président de la compagnie de transport maritime.

Pour le responsable de la compagnie, le port autonome de Lomé « fonctionne très bien ». Ceci grâce aux efforts de l’Etat togolais et des dirigeants du port. « Nous avons investi de gros montants – plus de 500 millions de dollars – pour disposer des installations dont nous avions besoin. Lomé est devenu le premier terminal à conteneurs du continent, pas seulement de la région ». Grâce à un réseau très dense et un port en perpétuelle modernisation, « MSC débarque à Lomé des milliers de conteneurs qui sont rechargés sur d’autres navires en transbordement à destination d’autres pays de la région ».

Toutes les réformes opérées par l’Etat togolais permettent au port autonome de Lomé de faire partie des plus modernes au monde. Les autorités misent sur une hausse des activités et s’engagent à œuvrer pour plus de transformations du port. Ce dernier représente le bras maritime du Burkina Faso, du Mali et du Niger dont les importations et exportations représentent plus de 20% du volume des activités. Il est exploité par le consortium Lomé Container terminal (LCT), formé par le groupe Getma et le major Mediterranean Shipping Company (MSC). Doté d’un 3e quai de plus de 450 mètres avec un tirant d’eau de 15 mètres, le Port autonome de Lomé, occupant 80% des échanges commerciaux du Togo et offrant des opérations de transbordement qui représentent plus de 5% du volume global du trafic.