Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Les aventures de casques bleus de l'ONU et les échecs prévisibles de sa politique en RCA


Alwihda Info | Par MAMADOU DANGABO Sanislas - 18 Avril 2014


Par MAMADOU DANGABO Sanislas (mamadoudangabo@yahoo.fr)

Les aventures de casques bleus de l'ONU et les échecs prévisibles de sa politique en RCA
Pour une foi encore, l'ONU est appelée à renouveler ses aventures sur la terre africaine, depuis de nombreuses années, cette méga-organisation s'implique dans des nombreux conflits dans le Monde dont elle n'a pas les compétences requises pour gérer, non seulement elle se disqualifie par les méconnaissances de réalités socio-politiques des pays ou elle intervient, générant ainsi les catastrophes humaines sans précédent, mais aussi faut-il le souligner, sa subordination des "grandes puissances" qu'elle doit avant tout de servir les intérets.
 
Dans le cas de la République Centrafricaine, la France s'est donnée à fond pour qu'une résolution soit votée taillée à la mesure de ses agendas pour ce pays qui a double atouts (géographiquement stratégique et naturellement riche en minerais) afin de permettre à l'ONU d'intervenir (une nouvelle donne d'impérialisme larvé) ainsi leurs intérets seront mieux gardés face à l'appétit grandissant des pays émergents qui voient le continent africain (notamment la RCA) comme locomotive du développement économique Mondiale dans les prochaines années.
 
Mais cette politique agressive dépourvue de bon sens menée par la France et ses alliés, n'amortira pas pour longtemps, du moins pas pour le moment,mais certes inexorable dont ils céderont la position de puissances militaires et économiques au profits d'autres puissances qui se dessinent. 
 
La MISCA, mieux aguerrie et culturellement proche de la RCA, se voit tout doucement écartée de cette mission, pourtant il suffit de lui accorder des moyens supplémentaires pour qu'elle puisse ramener la paix dans ce pays, donc ce n'est un secret pour personne que la mission onusienne en RCA n'est pas pour ramener la paix, les intérets militaro-économiques valent beaucoup mieux que la vie des centrafricains, la MISCA étant considérée comme force africaine ne peut etre à meme de défendre les intérets de la coalition Franco-Américaine, c'est-à-dire la main mise des compagnies privées sur les Etats africains.
 
La France connait que 90% des missions onusiennes sont couronnées d'échecs, mais elle a quand meme fait voter ces résolutions, pour illustration: en 2009, Alain le ROY (qui est français) était chef des opérations de Nations Unies déclarait : "l'échec des missions de l'ONU" au darfour,en RDC, en Somalie, au Kosovo, en C.Ivoire, en Afganistant, et par quel miracle réussira-elle aujourd'hui en République Centrafricaine ? Arrivera-t-elle à faire ce qu'elle n'a pas pu faire ailleurs? C'est peu probable, et si l'on prend un seul cas, celui du Kosovo (cas qui ressemble à 100% à celui de la RCA, il s'agit de conflits interconfessionnels) avec 21000 soldats et 5000 policiers, l'ONU n'a pas su ramener de l'ordre dans un territoire à peine un peu plus grand que la préfecture de l'Ombela Mpoko (MP) et seulement 2 000 000 d'habitants, qu'elle est en mesure de le faire sur un territoire de 622000km2 et 5 000 000 d'habitants, cette mission est vouée à l'échec, dès aujourd'hui il va falloir prendre en considération les aspirations des peuples concernés, notamment la population musulmane qui ne d'autre issue que d'avoir le droit de vivre dans une région ou elle se sentira en sécurité, toute tentative d'imposer un model de revivre ensemble sur des bases pluri-ethniques et multiconfessionnelles aux peuples dont la culture est aux antipodes de celle de l'occident conduira à des catastrophes humanitaires sans cesse renouvelables. 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Janvier 2021 - 14:26 La Nouvelle Afrique !