Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Niger - Crise pastorale à Agadez : Une situation dramatique qui appelle à une mobilisation urgente


Alwihda Info | Par - 3 Juin 2024


La région d'Agadez, au Niger, est frappée de plein fouet par une crise pastorale d'une ampleur inédite. Une sévère sécheresse conjuguée à l'apparition de maladies animales déciment le cheptel et plongent les communautés d'éleveurs dans une situation désespérée, a rapporté le 2 juin 2024, Air Info Agadez.


Niger - Crise pastorale à Agadez : Une situation dramatique qui appelle à une mobilisation urgente
Les pâturages, vitaux pour la survie des animaux, sont devenus extrêmement rares, contraignant les éleveurs à parcourir de longues distances à la recherche de nourriture pour leur bétail. Cette situation d'extrême précarité, aggravée par l'arrivée de maladies, entraîne une mortalité animale croissante.
 
Sur les ondes de la radio Nomade FM, des éleveurs lancent des cris de détresse. Ghabidine Aghali, chef du village de Metchiyassene, décrit une situation "alarmante" et un manque de pâturage généralisé. De son côté, Akidima Gani, ancien élu de la commune de Danat, déplore la chute drastique des prix des animaux sur les marchés, où un chameau se vend entre 100 000 et 150 000 FCFA, tandis que le petit bétail se négocie à seulement 2 500 FCFA.
 
Face à cette catastrophe humanitaire et économique qui touche des milliers de personnes, il est urgent d'agir. Les autorités nigériennes, les organisations humanitaires et la communauté internationale doivent se mobiliser pour apporter une aide d'urgence aux éleveurs d'Agadez.
 
L'approvisionnement en eau et en nourriture pour le bétail est une priorité absolue. Des distributions de fourrage et de compléments alimentaires peuvent aider à sauver des animaux et à prévenir de nouvelles pertes. Des soins vétérinaires d'urgence doivent également être prodigués pour lutter contre les maladies qui déciment les troupeaux.
 
Des solutions durables doivent être mises en place pour renforcer la résilience des communautés pastorales face aux aléas climatiques. Cela passe par le développement d'infrastructures d'accès à l'eau, la mise en place de systèmes d'alerte précoce pour la sécheresse et les maladies animales, et la diversification des activités économiques pour réduire la dépendance à l'élevage.
 
La crise pastorale qui frappe la région d'Agadez est un drame humain aux conséquences économiques et sociales désastreuses. Une mobilisation collective et des actions concrètes sont nécessaires pour sauver des vies, des moyens de subsistance et préserver l'avenir des communautés d'éleveurs.
Peter Kum
Peter Kum est un jeune journaliste camerounais doté d’une expérience d’une quinzaine d’années dans... En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)