Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Niger : Le directeur d'un hebdomadaire toujours détenu dans l'attente de son procès


Alwihda Info | Par Djamil @ - 29 Janvier 2009 modifié le 28 Janvier 2009 - 19:39


Niger : Le directeur d'un hebdomadaire toujours détenu dans l'attente de son procès
Le directeur de publication de l'hebdomadaire indépendant L'Action, Boussada Ben Ali, placé sous mandat de dépôt et transféré à la prison de Niamey le 26 janvier 2009, après 72 heures de garde à vue, a été déféré devant le parquet dans la matinée du 27 janvier. Le ministère public a ordonné le report de l'affaire au 2 février, justifiant cette décision par le besoin de vérifier le verdict en appel d'un procès opposant, en 2007, le journaliste à Rhissa Ag Boula, ancien ministre et chef rebelle touareg. Accusé de "divulgation de fausses nouvelles" par le ministre de l'Economie et des Finances, suite à la publication d'un article intitulé "Au ministère des Finances : Un marché de 806.430.933 FCFA à SIM", Boussada Ben Ali restera en détention à Niamey dans l'attente de son procès.

En 2007, Boussada Ben Ali avait été poursuivi pour "diffamation" après avoir publié un article sur la connivence de Rhissa Ag Boula avec le Mouvement des Nigériens pour la Justice (MJN). Le journaliste, condamné en première instance à deux mois de prison avec sursis, avait fait appel de cette décision. L'année suivante, les déclarations de Rhissa Ag Boula sur son soutien au MNJ et sa volonté de reprendre les armes avaient donné raison au journaliste.



1.Posté par niegr le 29/01/2009 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.niger1.com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.