Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

OCI : appui à la politique de neutralité dans les relations pacifiques entre les Nations


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 14 Décembre 2021

Le Conseil des ministres des Affaires étrangères a alors souligné la nécessité de renforcer les capacités pour une utilisation efficace des principes de neutralité dans la résolution des problèmes internationaux.


OCI : appui à la politique de neutralité dans les relations pacifiques entre les Nations
Le secrétaire général de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), Hissein Brahim Taha, a réaffirmé les valeurs de la politique de neutralité et son apport dans l’instauration de relations pacifiques et amicales entre les nations.  C’était au cours de son adresse à la Conférence Internationale sur « La Paix et la Confiance, fondements de la Sécurité, de la Stabilité et du Développement Internationaux », qui a été inaugurée, samedi, à Achgabat, capitale du Turkménistan.

Il faut dire que l’OCI salue l’initiative du Turkménistan en faveur du renforcement du système international destiné à favoriser une coexistence pacifique et confiante entre les peuples du monde entier, laquelle avait conduit à l’adoption de la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies proclamant 2021 « Année Internationale de la Paix et de la Confiance ». Le secrétaire général a rappelé que le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’OCI, a reconnu, lors de sa 47ème session tenue, l’année dernière, à Niamey, au Niger, les valeurs de la politique de neutralité et sa contribution aux relations pacifiques et amicales entre les nations, à la coopération et au développement durable, et a adopté une résolution sur le sujet.

Le Conseil des ministres des Affaires étrangères a alors souligné la nécessité de renforcer les capacités pour une utilisation efficace des principes de neutralité dans la résolution des problèmes internationaux. M. Brahim Taha a, également, affirmé que l’OCI s’emploie, plus que jamais auparavant, à renforcer le multilatéralisme et la diplomatie, en redoublant d’efforts pour mettre en place des sociétés inclusives et garantir une paix, une sécurité, une stabilité et un développement durables.

En effet, l’OCI a toujours été convaincue que des défis, tels que la xénophobie, l’islamophobie, le racisme et les discours de haine, ne sauraient être remportés que par le dialogue, la tolérance et la promotion du multilatéralisme, ainsi que par la consécration de la culture de coexistence mutuelle. Le secrétaire général a attiré l’attention des États membres et de la Communauté internationale sur la nécessité impérieuse de s’attaquer aux causes profondes et aux facteurs sous-jacents de l’extrémisme violent et du terrorisme, pour parvenir à un développement durable.

Il a, à cet égard, rappelé que le Centre Sawt Al-Hikma (la Voix de la Sagesse) de l’OCI est son bras intellectuel dans sa lutte contre l’extrémisme et le terrorisme, qui utilise une stratégie médiatique innovante sur les réseaux sociaux, véhiculant des messages positifs quotidiens sur des sujets de préoccupation pour le grand public. Le secrétaire général a, en conclusion, indiqué qu’à l’heure où le monde se trouve en proie à des conflits et à l’instabilité, la communauté internationale se doit de se mobiliser pour renforcer le multilatéralisme.