Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

OMD : le Congo plaide pour l’adoption d’un agenda mondial de développement pour l’après 2015


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 26 Septembre 2014

A quelques mois de l’échéance 2015 pour évaluer les Objectifs du Millénaire pour de Développement (OMD), l’Afrique n’a pas atteint les objectifs fixés. D’où l’appel lancé par Denis Sassou N’Guesso, ce 26 septembre à New-York, pour un engagement solidaire des pays africains devant aboutir à l’adoption d’un agenda de développement pour l’après 2015.


OMD : le Congo plaide pour l’adoption d’un agenda mondial de développement pour l’après 2015

Dans son allocution, le président est parti d’un constat selon lequel l’Afrique n’a pas atteint les OMD à la veille de 2015, année butoir pour l’atteinte de ces objectifs. Denis Sassou N’Guesso cette situation par des « lacunes apparues dans la préparation initiale et dans leur formulation. »

Eu égard à l’adoption de la position commune adoptée par les dirigeants africains, Denis Sassou N’Guesso en appelle à un engagement solidaire de tous pour que cette position soit placée au cœur des préoccupations dans les négociations qui devront aboutir à « l’adoption d’un agenda mondial de développement pour l’après 2015 ».

Au cours de son intervention, le président congolais a réaffirmé l’engagement de son pays en faveur de la promotion et la protection des droits et libertés fondamentaux de l’homme et au processus de l’examen périodique universel auquel le Congo a activement participé.

C’est dans cette optique, a indiqué Sassou N’Guesso, que le Congo a décidé de présenter sa candidature pour un second mandat au conseil des droits de l’homme des Nations Unies pour la période 2015-2017, lors des élections qui auront lieu en Novembre prochain à New-York.

Face à l’exploitation illégale et le commerce illicite des produits de la faune et de la flore qui constituent une menace grave pour l’environnement, Denis Sassou N’Guesso a annoncé l’organisation à Brazzaville, au cours du premier semestre de 2015, sous l’égide de l’Union Africaine en partenariat avec le programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), une conférence internationale sur l’exploitation illégale et le commerce illicite des produits de la faune et de la flore sauvage d’Afrique.