Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Organisation d’une table-ronde sur la problématique de la corruption au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Décembre 2016 modifié le 24 Décembre 2016 - 21:09


Organisation d’une table-ronde sur la problématique de la corruption au Togo
Lomé, le 23 décembre- L’Alternative Leadership Group (ALG) a organisé ce jeudi à Lomé une table ronde sur le thème : « la problématique de la corruption au Togo, état des lieux et approches de solution des différents acteurs ».

Cette rencontre initiée par l’Alternative Leadership Group a vu la participation de plusieurs acteurs de différents secteurs. Les travaux se sont déroulés en présence de WIYAO Essohanam, premier substitut général près la cour suprême de Lomé et représentant du ministre de la Justice.

Dans une société très souvent minée par la corruption, le trafic d’influence et de flux financiers illicites, cette table ronde ouvre le bal à une série d’actions de sensibilisation qui constituent des manques à gagner à l’Etat. Ce cadre de réflexion et d’échanges a réuni les acteurs du secteur judiciaire, les organisations de la société civile, les journalistes, les professionnels de l’administration publique, sur l’état de la corruption au Togo et sur leurs contributions aux efforts qui sont menés pour enrailler le phénomène.

Pour le secrétaire général de l’ALG, Manaf ALFA-BOUKARI, la corruption est un phénomène visible qui, malgré les actions du gouvernement avec l’OTR et l’ARMP pour pouvoir venir à bout de la corruption, peine à être endiguée. Et pour lui, il faut renforcer la lutte. « De tous les efforts que fournit le Togo, pour être éligible au millenium challenge account, il faut agir sur ce levier et faire un plaidoyer en vue de renforcer la lutte contre la corruption dans notre pays », a-t-il déclaré à la fin des travaux.