Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Ouganda : un programme pour permettre à 3 millions de jeunes d'accéder à un emploi décent


Alwihda Info | Par AMA - 27 Juillet 2020


Young Africa Works Ouganda Hawa Sanyu,Jeune Agripreneur , Gudie Leisure Farm
Young Africa Works Ouganda Hawa Sanyu,Jeune Agripreneur , Gudie Leisure Farm
KAMPALA, Ouganda - La Mastercard Foundation a annoncé aujourd'hui sa stratégie Young Africa Works en Ouganda, dont l'objectif est de permettre à plus de 3 millions de jeunes Ougandais d'accéder à un emploi décent et épanouissant d'ici 2030. La fondation a investi 200 millions de dollars dans cette initiative pour s'assurer que les jeunes femmes et hommes et réfugié(e)s d'Ouganda puissent jouir d'opportunités économiques.
 
Présidant virtuellement le lancement de la stratégie, Son Excellence le président Yoweri Museveni a relevé l'adéquation de l'initiative Young Africa Works avec le programme de développement national du gouvernement.
 
« Je félicite la Mastercard Foundation pour son engagement envers l'autonomisation des jeunes et la transformation de l'Afrique au cours de ces dix dernières années; Je suis ravi de constater que son objectif dans la décennie à venir est d'encourager les jeunes en développant des opportunités d'emploi. La stratégie Young Africa Works est en phase avec les efforts de notre gouvernement visant à atteindre l'objectif d'une population en bonne santé, instruite et prospère », a déclaré Son excellence le président Yoweri Museveni lors de son allocution en direct du palais présidentiel.

En Ouganda, Young Africa Works se concentre sur trois secteurs économiques que sont l'agriculture, le tourisme et l'hôtellerie et le bâtiment/logement.  La Mastercard Foundation collabore avec divers partenaires pour atteindre l'objectif de sa stratégie Young Africa Works. Parmi ces partenaires se trouvent à l'heure actuelle notamment : the Private Sector Foundation Uganda, The Innovation Village, Gudie Leisure Farm, GOAL Uganda, the National Social Security Fund, et Equity Bank Uganda. 

Reeta Roy, la présidente et PDG de la Mastercard Foundation, qui s'est exprimée lors du lancement de la stratégie, a précisé que la mise en œuvre de Young Africa Works était déjà en cours et a évoqué l'importance de la collaboration entre les parties impliquées au sein de Young Africa Works.

« Nous avons établi des partenariats avec un certain nombre d'organisations et ensemble, si nous réussissons, ils représentent déjà 30 pour cent de l'objectif des 30 millions de personnes occupant des emplois décents et épanouissants », a-t-elle déclaré. « Ce qui est exceptionnel, c'est la manière dont nos partenaires se sont unis pour collaborer activement et tirer parti de leurs atouts mutuels », a-t-elle ajouté.

Lors du lancement, les intervenants ont reconnu l'impact du COVID-19 sur divers secteurs économiques en Ouganda. En avril, la Mastercard Foundation a annoncé le plan de rétablissement et de résilience COVID-19 (COVID-19 Recovery and Resilience Program) en Ouganda pour atténuer les conséquences néfastes de la pandémie sur les entreprises, le secteur éducatif et les communautés, tout en renforçant le système de santé public du pays, et sa réaction à la crise sanitaire. À ce jour, la fondation a engagé environ 23,7 millions de dollars en réponse à la crise sanitaire du COVID-19 en Ouganda.

La Mastercard Foundation est active en Ouganda depuis 2008 et a investi un montant total de plus de 282 millions de dollars dans la généralisation de l'accès aux finances, à l'éducation, et/ou la formation des compétences, pour plus de deux millions de personnes, telles que des agriculteurs, des étudiants, des enseignants et des jeunes hors du système scolaire dans le pays. 

L'Honorable ministre de l'Éducation et des Sports, Janet Museveni, a également commenté le partenariat de longue date de la Mastercard Foundation dans le domaine de l'éducation.  

« Je crois que nous pouvons désormais affirmer que la Mastercard Foundation est une fidèle amie de l'Ouganda. Ces dix dernières années, la fondation a permis d'offrir une instruction de qualité à plus de 6 000 jeunes dans le pays », a-t-elle commenté.

L'Ouganda possède la deuxième population de jeunes la plus importante au monde avec 82 pour cent de la population âgée de moins de 35 ans. Young Africa Works a déjà commencé à avoir un impact positif sur les jeunes Ougandais.

« Cela m'a aidé à gagner de l'argent pour me nourrir et m'habiller », a déclaré Akiding Elizabeth Oumo, une participante au programme ayant bénéficié d'une formation professionnelle initiée par Young Africa Works.