Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Procès Cécillon : ses filles ne pardonnent pas


Alwihda Info | Par Abdel Ahmat - 2 Décembre 2008

"Tu n'as pas pensé à nous, ni à elle, ni à personne quand tu as fait ça, elle a toujours tout fait pour que ça se passe bien", a dit l'une des deux filles à son père, l'ancien rugbyman Marc Cécillon, qui a tué sa femme en 2004.


Procès Cécillon : ses filles ne pardonnent pas
"Tu n'as pas pensé à nous, ni à elle, ni à personne quand tu as fait ça, elle a toujours tout fait pour que ça se passe bien", a dit l'une des deux filles à son père, l'ancien rugbyman Marc Cécillon, qui a tué sa femme en 2004.
Les deux filles de Marc Cécillon, Céline et Angélique, ont témoigné mardi 2 décembre devant la cour d'assises d'appel du Gard chargée de rejuger l'ancien rugbyman qui a tué sa femme en 2004, expliquant en larmes qu'elles ne lui pardonnaient pas son geste. Depuis les faits, les deux filles ont cependant adopté deux attitudes différentes vis-à-vis de l'accusé. Contrairement à sa sœur, l'aînée, Angélique, 28 ans, s'est souvent rendue en détention voir son père depuis qu'il a été condamné à 20 ans de réclusion par la cour d'assises de l'Isère en novembre 2006.

"Je regrette"

"C'est mon papa, je ne vais pas défendre le geste qu'il a fait mais je l'aime", a-t-elle affirmé entre deux sanglots. "Je pense tout le temps à ma mère, quand je regarde mon fils (ndlr : âgé de moins d'un an), je pense à elle mais je pense aussi à mon père qui est en détention. Il regrette beaucoup ce qu'il a fait, il s'est puni tout seul, jusqu'à la fin de ses jours", a-t-elle dit, ajoutant : "je ne pardonne pas, c'est sûr, mais en même temps on a toujours besoin de sa famille". Sa sœur cadette, Céline, 26 ans, s'est elle, montrée beaucoup plus véhémente. "Je suis là pour la défendre elle, elle a rien demandé pour finir comme ça", a-t-elle affirmé en préambule. "Je voudrais que tu me regardes", a-t-elle lancé à son père, qui après la déposition de sa première fille était resté prostré, tête baissée, larmes aux yeux. L'ancien rugbyman a alors redressé la tête. "Je ne te pardonnerai jamais et je n'irai jamais te voir", a poursuivi sa fille. "Tu n'as pas pensé à nous, ni à elle, ni à personne quand tu as fait ça, elle a toujours tout fait pour que ça se passe bien", a-t-elle ajouté. "Je regrette, je regrette", a alors murmuré Marc Cécillon. "C'est trop tard", lui a-t-elle répondu. "Je sais que c'est trop tard", a ajouté l'accusé. Le verdict est attendu mercredi soir.

Source:
http://tempsreel.nouvelobs.com/



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Octobre 2021 - 00:18 Comment acheter des cryptomonnaies ?