Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Projet Africanews à Brazzaville : Afrique Media du Cameroun hystérique


Alwihda Info | Par Jules Boukaga Mvé - 19 Juillet 2014

La signature à Brazzaville, par Euronews et TéléCongo, d’un accord de création d’Africanews est très mal vécue par les promoteurs de la chaîne camerounaise Afrique media. A longueur d’émissions, les journalistes de cette télévision qui se veut panafricaine, versent dans le dénigrement des dirigeants congolais qu’ils traitent de tous les noms.


Les médias de la haine - Par Jules Boukaga Mvé

Dans la nuit du 11 au 12 juillet 2014, avec un accent de la langue de Molière très débrouillé et approximatif les journalistes de Afrique media sont pris vertement au président de la République du Congo et à son conseiller en communication. A leurs yeux, toute l’Afrique devait se contenter de ce qu’ils proposent sur Afrique Media, car ils seraient de tous les professionnels exerçant sur le continent, les seuls ayant appris et assimilé le métier de journaliste.

A l’image des révolutionnaires africains de l’autre époque, qui n’avaient de révolutionnaire que le fait de le déclarer et se sont révélés incapables de gérer la Cité dès qu’ils avaient accédé au pouvoir d’Etat, les éléments d’Afrique Media de l’autre nuit faisaient feu de tout bois. A tour de rôle, à la manière d'une pègre libertaire, ils épinglaient l’ « impérialisme français et américain », déchargeaient sur l’« escroc Steph Smith », partenaire du projet, allant jusqu’à denier aux autorités congolaises leur part d’engagement dans la lutte pour la libération de l’Afrique. Le comble du ridicule, si on veut. S’ils pouvaient relire l’histoire des indépendances africaines, s’ils pouvaient aussi commenter l’existence de deux bourses de valeurs au sein de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale !

Même si l’on pouvait s’étonner de voir que les cinq journalistes, dont quatre hommes et une femme, vus sur le plateau d’Afrique Media ce soir là disaient tous la même chose, que les quelques interventions enregistrées au téléphone répétaient la même parole d’évangile de leur professionnalisme inégalé des frères siamois de la chaîne camerounaise à vocation panafricaine, le message qu’ils passaient semblait tout de même audible : en un mot ils se demandaient tous pourquoi le pactole versé à Africanews ne leur est pas tout bonnement concédé. Comme ils sont les meilleurs, ils feraient une télévision parfaite pour l’Afrique qui bannirait toute contradiction et toute concurrence.

Et quand certains de leurs téléspectateurs leur priaient de ne pas avoir peur car Africanews, à leurs yeux n’a pas d’avenir, ils se pressaient de répondre à l’unisson : « Nous, on n’à pas peur, nous on ne craint rien… ».
Au demeurant, il y a plusieurs façons de lutter pour l’indépendance de l’Afrique et aussi plusieurs créneaux. A l’évidence, nos amis d’Afrique Media n’ont pas choisi le bon créneau. Il n’est pas trop tard, ils peuvent réorienter leur combat. Mais, retenons une chose, les professionnels de ce pays ne savent pas demander de l’aide.

Pour votre gouverne Africanews est un projet intervenu au terme de l’accord de coopération conclu le 25 janvier 2014 par Michael Peters, président du directoire d’Euronews et Jean Obambi, directeur général de Télécongo (la chaine nationale congolaise) en milieu de l’année prochaine. Cette chaine à vocation panafricaine commencera à émettre en direction de l’Afrique et monde à partir de Brazzaville dont ce sera son siège. Elle embauchera une quarantaine de journalistes, diffusera en continue ses programmes en anglais et en français, ambitionne à terme d’introduire d’autres langues (portugais, arabes, swahili, etc.). Un conseil. Si du côté du Cameroun ces démiurges divins ne l'ont pas encore compris, qu'ils le sachent, désormais, que tout ce qui est excessif est dérisoire aux yeux de l'humanité.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Janvier 2021 - 14:26 La Nouvelle Afrique !







TRIBUNE & DEBATS