Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA/Otages de Bagoua : Le FDPC intervient à la demande du Président Touadera


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 16 Juillet 2016 modifié le 16 Juillet 2016 - 10:15


Le Président du FDPC, Abdoulaye Miskine.
Le Président du FDPC, Abdoulaye Miskine.
Le chef de l'Etat centrafricain, Touadera a demandé en personne au Président du FDPC (Front Démocratique pour la Paix en Centrafrique), Abdoulaye Miskine, lors d'une entretien téléphonique, d'intervenir et de faire « tout son possible » pour la libération des otages de Bagoua, ainsi que ceux de Lagdo -récemment libérés-, enlevés sur l'axe frontalier Centrafrique-Cameroun.

Un proche conseiller du Président Touadera a confirmé « une prise de contact avec le Général Abdoulaye Miskine » peu après l'élection présidentielle afin de faire libérer les otages, sans toutefois donner plus de détails.

Plusieurs otages, enlevés dans la zone de Garamboulaye, sont détenus depuis plusieurs mois par des hommes armés. Il s'agit du maire de Bagoua, du sous-préfet de Bagoua et d'un pasteur, tandis qu'un quatrième civil pourrait faire partie des otages.

L'enlèvement qui avait été à l'origine attribué à tort aux hommes du FDPC a par la suite été revendiqué par un ex-Séléka, Abakar Sambla qui demandait le paiement d'une dette de 350 millions Francs CFA aux autorités de Transition de Catherine Samba-Panza.

Il y a quelques jours, les hommes du FDPC sont parvenus à faire libérer un groupe d'otages camerounais dont le maire de Lagdo, dans la zone frontalière entre les deux pays.

Le Président du FDPC qui serait parvenu à entrer en contact avec Abakar Sambla, aurait mené des négociations durant toute cette nuit de vendredi à samedi, apprend-t-on d'une source qui a requis l'anonymat. Les tractations visant à faire libérer les otages se poursuivraient jusqu'à présent, d'après des informations recueillies par Alwihda Info.

Les otages seraient « en bonne santé » et les discussions sont en cours, précise une source qui promet « des résultats positifs dans les heures qui suivent ».

Le FDPC ne s'est pas encore exprimé sur cette affaire, tandis que son Président, Abdoulaye Miskine était injoignable ce matin. Du côté de son entourage, on promet de livrer des informations par communiqué s'il y a lieu.