Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

RDC: Appel lancé par les associations congolaises organisatrices de la Marche de soutien


Alwihda Info | Par Abou-Adil Ahmat - 2 Décembre 2008

Force est de constater que notre pays est miné de l'intérieur à cause d'une inertie incompréhensible de la classe politique et agressé à cause des complicités extérieures. Dans ces conditions, ce sera une erreur grave de jouer chacun pour soi. En effet, face à l'ambiguïté de la communauté


Appel lancé par les associations congolaises organisatrices de la Marche de soutien à la RD Congo qui a eu lieu le 29 novembre 2008 à Paris (place de la République)

Congolaise,
Congolais,
Amis du Congo,
En République Démocratique du Congo, le bilan de différentes guerres depuis 1996 est catastrophique : plus de 6 millions de morts, c'est-à-dire 10 % de la population congolaise, des milliers de femmes violées, des milliers de personnes chassées de leurs habitations, des milliers d'exilés... Aujourd'hui, le Congo est déstabilisé à l'Est par des criminels de guerre dirigés par Laurent Nkundabatware et d'autres milices. Personne n'ignore que ces agressions sont soutenues par le Rwanda et l'Ouganda, lesquels sont appuyés par d'autres puissances extra-continentales. L'objectif de ces opérations militaires, c'est bel et bien le pillage des ressources naturelles, le dépeuplement du Nord Kivu et du Sud Kivu et la partition, donc le morcellement, de la République Démocratique du Congo.
Force est de constater que notre pays est miné de l'intérieur à cause d'une inertie incompréhensible de la classe politique et agressé à cause des complicités extérieures. Dans ces conditions, ce sera une erreur grave de jouer chacun pour soi. En effet, face à l'ambiguïté de la communauté internationale, nous ne pouvons que compter, avant tout, sur nous-mêmes, ensuite sur nos frères africains et nos amis. Notre salut, nous le savons pertinemment, ne viendra pas de ceux qui ont toujours convoité nos richesses naturelles et économiques. Tout laisse croire qu'il est question d'une volonté manifeste, de la part de certaines puissances, de mettre notre pays sous-tutelle des Nations Unies. Alors, unissons-nous dans l'effort, les fronts à jamais dressés, afin de vaincre nos agresseurs. Nous sommes convaincus que la République Démocratique du Congo, avec le soutien de nos frères africains et l'appui de nos amis, ne sera que ce que, nous-mêmes, nous voulons qu'elle devienne.
Face à la situation dramatique que traverse en ce moment notre pays, nous avons un grand devoir à accomplir. Devoir d'autonomie, bien entendu, mais également celui de signifier à nos agresseurs et d'expliquer à nos partenaires que l'intégrité territoriale ainsi que la souveraineté de la République Démocratique du Congo ne sont pas négociables. Nous devons non seulement avoir cet objectif à l'esprit, mais surtout mettre en œuvre tous les moyens pour nous redonner la dignité que nous méritons.
Dans le passé, nous n'avons jamais exclu la solidarité envers nos voisins. Malheureusement, certains d'entre eux veulent avoir la mainmise sur notre pays. Pis encore, ils se servent de notre territoire pour régler leurs conflits internes. Si nous n'excluons pas la solidarité envers nos voisins, si nous espérons compter sur la fraternité de nos frères africains et préconisons l'ouverture envers nos amis, nous n'ignorons pas pour autant qu'une indépendance totale est primordiale pour mieux assurer les accords régionaux de non-agression et d'assistance mutuelle, les unions douanières ainsi que les partenariats au-delà du continent africain. Quoi qu'il en soit, nos voisins, nos frères africains et nos amis d'hier doivent savoir qu'ils doivent commencer par nous respecter. Au besoin, nous choisirons tout plutôt que l'humiliation et la soumission.

Peuple congolais,
Amis du Congo,
Nous n'avons plus beaucoup de temps devant nous. Nous avons besoin d'action et non de vœu pieux. Et d'action patriotique plus que de simple avertissement contre nos ennemis. Voilà pourquoi nous devons prendre garde à la tentation des ethnies, des luttes intestines entre ceux qui ont été chassés du pouvoir par les armes et ceux qui l'ont pris de la même façon. Privilégions la démarche collective au détriment des choix personnels. N'oublions surtout pas que nous portons une très lourde responsabilité envers nos compatriotes qu'on ne cesse de massacrer, qu'on continue de violer et qu'on chasse tous les jours de leurs habitations du simple fait d'être nés Congolais.
En proie au grand banditisme international se servant de criminels de guerre comme main-d'œuvre et bénéficiant des complicités internes, la République Démocratique du Congo n'a ni besoin de stériles querelles, ni besoin d'un silence préjudiciable à son devenir. En somme, l'avenir de notre pays dépend du soutien réel de nos frères africains et de nos amis, du courage d'une élite congolaise responsable, entreprenante, en mesure de rassurer la population et de trouver dans l'urgence des voies et moyens indispensables à l'efficacité politique et à la cohésion nationale. Acceptons donc les sacrifices pour une cause qui dépasse les simples règlements de comptes. De plus, un pays qui n'a pas eu l'audace de mener sa propre révolution ne connaîtra jamais une paix durable. Nous devons donc tout entreprendre pour que la Paix, l'Unité et la Solidarité triomphent en République Démocratique du Congo.
Ayons la lucidité de reconnaître que nous nous trouvons dans une situation inconfortable, car nous sommes condamnés à nous battre le dos contre le mur. Et si nous ne passons pas tout de suite à l'offensive, nous ne vaincrons guère les menaces dont notre pays est victime. Aujourd'hui, nous n'avons aucune excuse face à nos aînés – Nzinga Kuvu, Simon Kimbangu, Patrice Lumumba, etc. – qui, dans des conditions moins favorables, ont réussi à démystifier et à se défaire de la dépendance coloniale. Préservons cette indépendance chèrement acquise et battons-nous pour sauvegarder notre dignité.
La lutte pour l'intégrité territoriale et la souveraineté de notre pays nécessite du courage, de l'engagement militant, de la constance et de la résistance. C'est une affaire de volonté, d'endurance et d'unité dans la diversité. Nos agresseurs se trompent largement s'ils pensent que l'on parvient à résoudre un problème par la violence, par les armes. Ils oublient que tous les Congolais morts sous leurs balles forgent à jamais notre prise de conscience. Prise de conscience qui nous condamne à nous unir pour bâtir un Congo sûr de lui-même, économiquement puissant, capable d'assurer sa défense et de jouer son rôle en vue de la prospérité de l'Humanité. Même si nos ennemis ont peut-être réussi à court terme à faire courber les cimes des arbres, ils réalisent néanmoins que la base reste solide. Elle l'est parce que le peuple congolais croit en sa grandeur et se dévoue pour son autonomie.

Congolais de la diaspora,
Congolais de l'intérieur,
Nos frères africains et nos Amis,
Le moment est venu de coordonner nos efforts pour mettre un terme à l'ingérence extérieure qui paralyse la République Démocratique du Congo. Agissons pour que la gestion de la chose publique et du patrimoine mondial prenne le dessus sur les coalitions d'intérêts personnels. Œuvrons pour que les ressources naturelles profitent non seulement à tous les Congolais, mais aussi à l'Humanité toute entière. Changeons nos mentalités et responsabilisons-nous pour que les fils et les filles du Congo puissent vivre tranquillement chez eux, travaillent et élèvent leurs enfants dans la sécurité et dans la dignité. Ainsi la vie aura-t-elle un sens pour tout le monde. Relevons ensemble les défis du vingtième siècle !

http://paixenrdc.jimdo.com/ ou http://www.facebook.com/home.php?#/video/video.php?v=42413770684&ref=nf



1.Posté par Gombe Kinshasa le 02/12/2008 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Contact relatif à cet appel : paixenRDC@gmail.com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Octobre 2021 - 00:18 Comment acheter des cryptomonnaies ?