Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

RDC: reprise des combats entre rebelles et miliciens pro-gouvernementaux


Alwihda Info | Par Djamil @ - 5 Novembre 2008

GOMA (RDCongo) - Des combats opposaient mercredi matin, pour la deuxième journée consécutive, les rebelles de Laurent Nkunda à des milices pro-gouvernementales au niveau de Rutshuru, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de sources concordantes.


RDC: reprise des combats entre rebelles et miliciens pro-gouvernementaux
GOMA (RDCongo) - Des combats opposaient mercredi matin, pour la deuxième journée consécutive, les rebelles de Laurent Nkunda à des milices pro-gouvernementales au niveau de Rutshuru, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de sources concordantes.

Les milices impliquées sont celles des Maï-Maï, des groupes locaux d'autodéfense issus de différentes ethnies locales et qui se battent contre les rebelles de Laurent Nkunda qu'ils accusent d'être soutenus par le Rwanda voisin.

"Les combats ont repris à 04H00 (02H00 GMT) et se déroulent au niveau de l'hôpital général de la ville de Rutshuru", située à 75 km au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, a déclaré à l'AFP le porte-parole militaire des groupes Maï-Maï du Nord-Kivu, Didier Bitaki.

Les hommes de Laurent Nkunda "ont débuté les hostilités ce matin, en riposte aux combats d'hier (mardi). Ils tentent de regagner les positions perdues", a-t-il ajouté.

Une source militaire de la Mission des Nations unies en RDC (Monuc) ayant requis l'anonymat a confirmé à l'AFP la reprise de ces combats vers 05H00 (03H00 GMT).

"La situation est très mouvante sur le terrain et change d'heure en heure. Les rebelles gagnent du terrain, une heure après ils le reperdent", a ajouté cette source.

Le porte-parole du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de Laurent Nkunda, Bertrand Bisimwa, a pour sa part parlé d'une opération en cours dans la localité de Kiwanja, située à 5 km au nord de Rutshuru, théâtre des premiers combats mardi.

"Les Maï-Maï et leurs alliés ont adopté une stratégie d'infiltration dans la population. Ils ont été repoussés (mardi) et ils sont revenus en tenue civile retirer des armes chez des habitants", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Nous avons bouclé Kiwanja et on fait le nettoyage maison par maison. C'est une opération très difficile car l'adversaire se confond à la population. Quand nous approchons d'une maison où ils se cachent, ils tirent sur nos militaires qui répliquent", a-t-il affirmé.

Des combats avaient déjà opposé mardi pendant plusieurs heures à Kiwanja les rebelles de Laurent Nkunda aux Maï-Maï.

Ces accrochages de quelques heures étaient les premiers depuis l'instauration par les rebelles le 29 octobre d'un cessez-le-feu unilatéral. Ces derniers sont positionnés depuis une semaine à une quinzaine de kilomètres de Goma.

La ville de Rutshuru, important centre administratif du Nord-Kivu, est contrôlée depuis plus d'une semaine par les rebelles du CNDP, au terme d'une offensive éclair contre l'armée congolaise.

L'activité humanitaire a été suspendue mardi à Rutshuru et une douzaine de membres d'organisations non-gouvernementales et d'agences onusiennes ont été évacués en raison de la proximité de combats.

La reprise des hostilités intervient alors que le tout nouveau Premier ministre congolais, Adolphe Muzito, effectue depuis mardi une visite à Goma. Dans la province du Nord-Kivu, la situation humanitaire est effroyable avec plus d'un million de personnes déplacées.

©AFP



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Octobre 2021 - 00:18 Comment acheter des cryptomonnaies ?







TRIBUNE & DEBATS

POINT DE VUE - 08/09/2021 - Olivier Noudjalbaye Dedingar, Expert technique et journaliste indépendant

Cameroun : l’enrichissement illicite préoccupe

Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? 06/09/2021 - Martin Hidgé Ndouba


ANALYSE - 11/10/2021 - Martin Higdé Ndouba

Tchad : la dépravation des moeurs, un fléau qui gangrène la jeunesse

Cameroun : question sociale et devenir du pays Cameroun : question sociale et devenir du pays 11/10/2021 - Pr Armand Leka Essomba, chef de Département de Sociologie, Université de Yaoundé I.