Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Soudan : Les vraies raisons qui ont conduits à l'inculpation d'El-Béchir par la CPI


Alwihda Info | Par Sherrell Watts - 18 Août 2013 modifié le 18 Août 2013 - 20:01


Soudan : Les vraies raisons qui ont conduits à l'inculpation d'El-Béchir par la CPI
Il a été allégué par John Danforth, l'ancien ambassadeur américain à l'ONU lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur la crise au Soudan en 2004 que le gouvernement fourni des armes et beaucoup de choses à la milice Janjaweed.

Le gouvernement du Soudan a fait de nombreuses tentatives de paix avec les rebelles et les milices du Soudan qui sont soutenus par des gouvernements étrangers. Ces rebelles attaquent les membres du gouvernement ainsi que les citoyens.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies le 28 mai 2004, le gouvernement du Soudan avait parlé de 4 ou 5 accords de paix. Je ne comprends pas pourquoi les Nations Unies et tous les autres membres de l'Organisation des Nations Unies permettrait aux gouvernement des États-Unis d'énoncer des faits criminels sur les membres d'un groupe ou d'un président, avant qu'elles soient étayées. Où est le respect ?

La Cour pénale internationale a inculpé le président soudanais Omar Hassan Ahmad Al Bashir sur des mensonges. L'une des personnes qui a été inculpé avec le président Omar Hassan Ahmad Al Bashir a affirmé soutenir et avoir livré des armes à la milice Janjaweed. Je prétends que c'est un mensonge. Le président du Soudan et d'autres ont été inculpés en 2008 pour avoir aider encore les Janjaweed or qu'en 2004, cinq membres des milices janjawids ont été condamnés à la peine de mort tandis qu'un autre a été condamné à 3 ans de prison. Cela ne semble pas être un chef de gouvernement qui soutient des meurtriers de masses. J'ai lu à ce sujet qu'il s'agirait de terroristes qui sont alliés avec le gouvernement et qu'ils vont rarement en prison.

Nous sommes convaincus que l'acte d'accusation contre le président Omar Hassan Ahmad Al Bashir et son personnel est un mensonge fabriqué par l'ancien président George W. Bush parce que le président Omar Hassan Ahmad Al Bashir ne voulait pas mentir en affirmant qu'Osama Bin Laden était un terroriste. Les membres du personnel de l'administration du Soudan ont donnés une interview sur Oussama Ben Laden, vivant au Soudan de 1991-2000 au magazine Vanity Fair en 2002-2003.

Georges W. Bush est la cause des intimidations des Nations Unis et des harcèlements contre le président soudanais qui a démontré que les affirmations des tribunaux pénaux internationaux sont des mensonges.

Sherrell Watts
PDG de Dieu et Jésus-Christ site
www.getoutofjailfree-captivitytosinandsatan.com


Kofi Annan était secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies en 2004. Il était bien conscient des luttes
que le Président du Soudan avait faites contre les milices. Il savait également qu'ils ont été soutenus par les Etats-Unis.

Il a également déclaré que le gouvernement soudanais avait des enregistrements de leaders qui parlaient aux rebelles.

Je ne comprends pas pourquoi le président du Soudan aurait armer une milice alors qu'il y avait des observateurs de la paix dans son pays de l'Organisation des Nations Unies et, éventuellement, de l'Union africaine pendant ce temps. Le Haut Commissaire des Nations Unies a été envoyée au Soudan en 2004. Il y'a constamment eu beaucoup de groupes au Soudan.

Quelques autres accords de paix avaient été conclus par le Président de Soudan (N'Djamena, Addis-Abeba) mais quelques-uns des groupes rebelles financés par le gouvernement des états unis n'étaient pas présents. Tout cela est allégué.

Nous demandons que la mise en accusation du président soudanais et son équipe soit retiré. Nous demandons qu'Oussama Ben Laden soit libéré de captivité.



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Juillet 2018 - 05:52 Réflexion sur le système sanitaire du Tchad