Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Soudan: Moussa Hilal reconnaît le passage des rebelles tchadiens dans son fief


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 6 Juin 2017

"les rebelles tchadiens sont à Khartoum au vu et au su de tout le monde, ils sont entretenus par Hamidat le commandant de la force de dissuasion rapide", a indiqué Moudaikhir.


Soudan: Moussa Hilal reconnaît le passage des rebelles tchadiens dans son fief
L'ancien leader de Djandjawid Moussa Hilal est accusé de soutenir des rebelles tchadiens stationnés au Soudan. Celui-ci a protesté la semaine dernière pour avoir été humilié par la force soudanaise de dissuasion rapide qui a investi son fief à la recherche des insurgés tchadiens. Au lendemain de la perquisition, le commandant de la force de dissuasion rapide a démenti l'accusation de Hilal. " nous avons poursuivi des rebelles tchadiens qui se sont réfugiés dans le fief de Moussa Hilal et en aucun moment nous avons eu l'intention d'humilier Hilal", a t-il

Hier, le Conseil de l'Eveil de Moussa Hilal a reconnu dans une déclaration qu'un groupe de rebelles tchadiens à bord de cinq véhicules, traqués par la force soudanaise de dissuasion rapide ont trouvé refuge chez Moussa Hilal. Mais celui-ci a refusé de les accueillir et ils ont quitté le fief, selon Haroun Moudaikhir le porte parole du Conseil de l'Eveil. Dans le communiqué du Conseil de l'Eveil parvenu à Alwihda et signé le 6 juin 2017, Haroun Moudaikhir a tenu à rappeler que c'était grâce au Conseil de l'Eveil de Moussa Hilal que les insurgés du Darfour ont été par le passé vaincus et qu'il est impensable aujourd'hui de soutenir des rebelles tchadiens. "les rebelles tchadiens sont à Khartoum au vu et au su de tout le monde, ils sont entretenus par Hamidat le commandant de la force de dissuasion rapide", a indiqué Moudaikhir.


 

Il semble même selon un journal soudanais que le Président tchadien a demandé à son homologue lors de son dernier passage à Khartoum de demander à Hilal d'arrêter de soutenir les rebelles tchadien.

Les derniers combats dans le Darfour ont révélé, à en croire le régime soudanais,  la participation aux combats des rebelles tchadiens de M. Timane Erdimi aux cotés des rebelles soudanais et que plusieurs officiers tchadiens auraient trouvé la mort.

A lire aussi : Des rebelles tchadiens tués ou faits prisonniers par l'armée soudanaise?
------------------------------------------------------------------------------------------
L'opposition militaire tchadienne a participé aux derniers combats opposant rebelles et armée soudanaise dans le Darfour? De rebelles faits prisonniers par l'armée soudanaise ont affirmé leur appartenance au mouvement d'opposition de Timane Erdimi. Sur eux de téléphones satellitaire et des pièces d'identité tchadiens ont été retrouvés et présentés à la presse. Au fur et à mesure que l'armée soudanaise se rapproche de la frontière tchadienne elle découvre des signes apparent et persistant de la cohabitation militaire entre les rebelles soudanais et tchadiens. Plusieurs officiers supérieurs de la rébellion tchadienne auraient perdu leur vie parmi lesquels figurent un certain colonel Djirou, selon l'armée soudanaise.  Les preuves les plus accablantes impliquant la rébellion tchadienne étaient à Ein Sirou là où l'armée soudanaise a saisi des armes, de munitions, des documents et plus précisément des équipements satellitaires avec des numéros de téléphones des certains officiers supérieurs en service au Tchad. Jusque là les autorités soudanaises excluent toute implications du gouvernement tchadien avec lequel elles entretiennent des très bonnes relations.

Grâce à la médiation du Président tchadien Idriss Deby, plusieurs mouvements rebelles soudanais ont regagné la légalité. Le dernier mouvement en date est celui du MJE. Les dirigeants du Mouvement pour la justice et l’égalité-MJE ( rébellion soudanaise) ont regagné Khartoum Mardi, grâce à la Médiation du Président tchadien Idriss Deby. M. Abou Bakr Hamid chargé du secrétariat de l'organisation et de l'administration du mouvement et le secrétaire pour les Affaires Humanitaires du Mouvement, Suleiman Jamous sont arrivés Mardi à Khartoum à la tête d'une importante délégation accompagnée d'une délégation tchadienne. Le Président Omar Elbechir a tenu à remercier le Président Idriss Deby pour ses efforts consentis en faveur de la paix au Soudan. Les deux pays ont formé une force mixte grâce à laquelle la sécurité à la frontière est en voie de rétablissement et les rebelles tchadiens sont de moins en moins visibles.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Mai 2021 - 23:11 Le sommet Afrique-France reporté