Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Soudan : le vice-président et le premier ministre à Aldjinena après des affrontements


Alwihda Info | Par Hamid Mahamat Issa - 31 Décembre 2019


Soudan : le vice-président et le premier ministre à Aldjinena après des affrontements. © DR
Soudan : le vice-président et le premier ministre à Aldjinena après des affrontements. © DR
Le vice-président du conseil militaire de transition, Mohamed Hamdan Daglo vient d'arriver à Aldjinena cet après-midi. Il est accompagné du premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok, et de nombreux responsables militaires.

La tension reste toujours vive après les affrontements survenus dimanche dernier.

D'après nos informations, des militaires soudanais se seraient révoltés contre les responsables militaires de la capitale de l'ouest Darfour.

Le conseil souverain soudanais a annoncé lundi l'envoi de forces de sécurité dans l'État du Darfour occidental à la suite d'affrontements tribaux, et a décidé de suspendre les négociations de paix en cours avec les mouvements armés. Un couvre-feu a également été annoncé.

Le maire de la ville blessé par balles

Un responsable de la ville d'Aldjinena, chef-lieu de l'ouest Darfour, a été blessé par balle ce mardi après-midi. Des individus non identifiés ont ouvert le feu sur lui avant de prendre la fuite.

Le "Oumda" de la ville -équivalent d'un maire au Tchad- est considéré comme un chef de canton par les soudanais.

Cette localité proche de la frontière avec le Tchad est en ébullition depuis quelques jours, suite à des conflits intercommunautaires meurtriers.

Des magasins d'armes pillés

Des dizaines de magasins d'armes et de munitions ont été pillés par les civils, tandis que plusieurs quartiers ont été brûlés en représailles à l'assassinat de quatre jeunes tués dans la nuit du dimanche dernier. 

Une importante force militaire a été dépêchée depuis khartoum vers la capitale de l'ouest Darfour en vue de sécuriser les populations et leurs biens. Les blessés sont évacués dans la capitale soudanaise. 

Au moins une dizaine de personnes seraient mortes suites aux violences.

Avant hier nuit, des affrontements intercommunautaires ont opposé plusieurs personnes et se sont poursuivis jusqu'au matin.