Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : A Abéché, les jeunes chômeurs se heurtent à l'incivilité policière


Alwihda Info | Par Djibrine Haïdar - 6 Juin 2018 modifié le 6 Juin 2018 - 01:09


Un accident de circulation entre un poids-lourd et un Rakcha à Abéché, ce lundi 4 juin 2018. Photo : Alwihda Info/D.H.
Un accident de circulation entre un poids-lourd et un Rakcha à Abéché, ce lundi 4 juin 2018. Photo : Alwihda Info/D.H.
Le Ramadan tend vers la fin mais le comportement inconscient ne semble pas faiblir chez certaines personnes. La ville d'Abéché avec une population estimée à environ 1 million de personnes est la troisième "capitale" du pays. Une circulation routière dense, la ville ne fait que de se remplir de motos-taxi appelés ''Rakcha". Cet engin est l'affaire de tous, notamment des jeunes chômeurs qui ne savent où aller, et qui y trouvent leur compte en ayant de quoi se mettre sous la bouche.

Toutefois, ces jeunes rencontrent d'énormes difficultés face à l'incivilité policière, ce qui les poussent parfois à commettre des interdits. L'Etat taxe excessivement ces "taximen" avec des patentes qui dépassent même le gain journalier d'un Rakcha. La police municipale ne parvient pas à parfaire son travail, ce qui a des répercussions sur la qualité de travail de ces jeunes qui restent bouche bée.

Malgré des cas multiples d'accidents qui se multiplient chaque jour et parfois des meurtres dans la ville, la police semble négliger son travail. Pendant ce temps-là, c'est le désordre qui sévit.
 
 



Dans la même rubrique :
< >