Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Choua Dazi se ”retire des accords signés avec le gouvernement”


Alwihda Info | Par Alwihda - 16 Octobre 2019 modifié le 16 Octobre 2019 - 18:51



Tchad : Choua Dazi se ”retire des accords signés avec le gouvernement”
Le Mouvement pour la Démocratie et la Justice au Tchad (MDJT) a dénoncé mercredi le “massacre des civils dans la localité de Miski”, dans un communiqué signe de son président, Choua Dazi.

“Sa population est assiégée et harcelée depuis des mois et voit ses enfants enlevés et torturés en plein jour. Le président tchadien Idriss Déby a décrété en septembre l’état d’urgence dans les zones nord (Tibesti) et Est (frontière entre le Tchad-Soudan et la frontière entre le Tchad-RCA) dans l’unique intention d’asphyxier d’avantage ces populations”, explique Choua Dazi.

Selon lui, “les membres du bureau exécutif et cadres militaires du mouvement décident de se retirer des accords signés avec le gouvernement.”

Le MDJT dénonce le “comportement irresponsable du gouvernement tchadien qui viole expressément les termes de l’accord de paix et de cessez-le-feu.”

Le mouvement dénonce “des violations en toute impunité des droits de l'Homme et des nombreuses conventions internationales”. Il estime que “certaines de ces violations constituent des crimes de guerre : le bombardement de civils à Miski ; la violation des accords de paix signés ; le massacre des prisonniers jugés et condamnés par la justice à N'Djamena ; la destitution illégale des chefs coutumiers à l’image du Sultan d'Abéché.”



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)