Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Tchad : L'échec de l'énergie made in Chad au coeur de la transition (Sidick Mahamat Kossi)


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 12 Mars 2022

​Depuis plusieurs semaines, le délestage et coupures électriques font rage à N’Djamena sans parler des autres villes du Pays qui connaissent le même constat. Nous rentrons pour la énième année dans une période de chaleur accablante qui inquiète déjà nombreux de nos concitoyens tchadiens en vue du mois de ramadan qui s’approche à grands pas.


Sidick Mahamat Kossi
Sidick Mahamat Kossi
Depuis plusieurs semaines, le délestage et coupures électriques font rage à N’Djamena sans parler des autres villes du Pays qui connaissent le même constat. Nous rentrons pour la énième année dans une période de chaleur accablante qui inquiète déjà nombreux de nos concitoyens tchadiens en vue du mois de ramadan qui s’approche à grands pas.
 
Encore une fois, nous laissons sur le bord de l’autoroute et à l’abandon, la question cruciale de l’énergie sans se préoccuper de son importance capitale pour les familles et entreprises.
 
Qu’avons-nous mérité pour qu’il n’y ait jusqu’aujourd’hui aucune solution tangible pour disposer d’une autonomie en matière de production et de distribution énergétique ? Cette question-là, chaque tchadien se la pose chaque jour, le vit amèrement et pourtant rien ne semble avancer. Aucun projet viable de la SNE ne semble être élaboré.
 
La plus grande majorité des tchadiens souffre quasi-quotidiennement du manque d’énergie et continue de suffoquer sans que solution ne soit apportée.
 
Nous avons été capable de mobiliser plusieurs milliards de francs CFA pour réconcilier les tchadiens et préparer le prochain dialogue national qui reste certes un noble objectif mais avons échoué à construire un projet solide autour de l’énergie locale.
 
Est-ce une question de moyens ? ou plutôt de volonté politique ? Pourquoi ne sommes-nous pas assez jaloux du bien-être quotidien de nos concitoyens qui survivent dans les affres du sous-développement chronique et acerbe que connaît notre pays ?
 
Ailleurs, la question de l’autonomie énergétique ne se pose plus depuis plusieurs décennies. Si de nombreux pays ont opté pour l’énergie nucléaire pour parvenir à une autonomie pleine et puissante, nous avons nous au Tchad, plusieurs alternatives que nous n’avons cessé de rappeler.
 
Si l’État et la SNE échouent à construire un vrai système énergétique, nous proposons l’opération « Un foyer, un kit solaire » et invitons l’État à subventionner et financer davantage les équipements solaires qui permettront de redonner un souffle de vie à chaque foyer tchadien pendant cette période de fortes chaleurs très difficile.
 
Donnons-nous pour mission collective de régler ce problème définitivement. Les groupes électrogènes et citernes ne pourront jamais pallier nos insuffisances énergétiques sur un moyen ou long-terme. Arrêtons de tergiverser et développons notre pays.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2022 - 20:57 Tchad : le sort des femmes préoccupe

Lundi 18 Avril 2022 - 16:53 Cameroun : la crise anglophone préoccupe