Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

Tchad : Le volontariat citoyen et le rôle de la jeunesse pour la préservation de la paix‏


Alwihda Info | Par Reouhoudou Innocent - 23 Juillet 2015 modifié le 23 Juillet 2015 - 20:06

Pendant la période de vacances, les jeunes doivent faire le volontariat citoyen c'est-à-dire apprendre à s'unir, à grandir ensemble, s'enrichir des débats et nourrir ensemble de nombreux projets d'avenir.


Reouhoudou Innocent
Reouhoudou Innocent
Pendant la période de vacances, les jeunes doivent faire le volontariat citoyen c'est-à-dire apprendre à s'unir, à grandir ensemble, s'enrichir des débats et nourrir ensemble de nombreux projets d'avenir.

Le manque d'engagement citoyen de la jeunesse est la source du manque de volontariat, donc les jeunes du Salamat doivent s'engager tous les jours pour le pays. La jeunesse doit jouer un rôle important dans la préservation de la paix pour un Tchad émergent d'ici 2030 et avoir l'esprit de créativité dans le domaine de la paix. Il faudra aussi que chaque membre de la société prenne ses responsabilités pour l'éducation des enfants à la maison.

Le père, la mère et toute la famille doivent s'impliquer pour inculquer aux jeunes la culture de la paix et de la tolérance et vivre ensemble. Pour la préservation de la paix, les enseignants du Salamat ont leur part de responsabilité ; ils doivent prendre leurs responsabilités en mettant l'accent sur l'éducation au patriotisme et à la citoyenneté.

Les jeunes du Salamat doivent s'organiser et mettre l'accent à leur niveau sur la sensibilisation pour la lutte contre l'alcool et la drogue en faisant des exposés et théâtre au centre de Lecture et d'Animation culturelle. Ils ne doivent en aucun cas enfreindre les lois, doivent aider l'Etat à remplir sa mission et non le contraire. Ils doivent aussi avoir les notions de tolérance de paix et de cohabitation pacifique, car la paix que le Tchad deviendra émergent.

La période de vacances est donné aux jeunes élèves afin de préparer la rentrée scolaire de l'année prochaine, et cette préparation va se baser dans tous les domaines à savoir : Aider les parents dans les travaux champêtres, être un bon lecteur au centre de lecture et d'Animation culturelle ou faire un petit commerce pour payer les fournitures scolaires.

Le correspondant d'Alwihda Info à Am Timan à rencontré un groupe des jeunes âgés de 18 ans et plus sous un arbre ; "Nous n'avons pas de moyens pour faire un petit commerce et préparer la rentrée scolaire prochaine", expliquent-ils. "Avec la période de Ramadan, nous n'avons pas la force pour aider les parents dans les travaux champêtres et certains disent qu'avec la cherté de vie dans la région, ils sont complètement démunies".

Reouhoudou Innocent, correspondant d'Alwihda Info à Am Timan.