Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : Sidas, l'homme qui donne une nouvelle vie aux documents usés


Alwihda Info | Par Tchonchimbo Ouapi Raphaël - 23 Août 2021

Parallèlement à ses études, Sidas Miracle fait de la reliure des documents usés une activité qui lui permet de joindre les deux bouts.


Sidas Miracle est un jeune étudiant, originaire de Kabarandi, canton Komogo, dans la province du Moyen-Chari. Arrivé à N'Djamena, il a eu la grâce d'être accueilli dans une nouvelle famille qui l'a soutenu dans ses études jusqu'à l'obtention du baccalauréat en 2016. Actuellement, Sidas vient de finir avec sa licence et a un projet de continuer le master en Anthropologie.

Parallèlement à ses études, Sidas Miracle fait de la reliure des documents une activité qui lui permet de joindre les deux bouts. "C'est une travail qui m'a vraiment aidé et m'a fortifié à continuer les études, surtout les photocopies des cours", témoigne le jeune étudiant.

"J'ai été félicité par beaucoup de gens car je donnais une vie aux documents. J'ai eu la formation en reliure en 2016. Au début, nous étions au total 16 personnes à commencer la formation. Les autres ont désisté par la suite mais j'ai continué ce travail jusqu'à parvenir à ce niveau. Cela m'a vraiment aidé surtout dans mes petits besoins et ceux de la famille", explique Sidas.

Les matériels qui entrent dans le processus de reluire d'un document sont entre autres la colle en bois, la colle bostik, le contre-plaqué, le frotteur c'est à dire le petit bois et les colorants de différentes couleurs pour embellir les documents. "Cela prouve aux clients l'importance de ce que je fais. J'ai en projet de continuer la formation. En tant que sérigraphe, si on m'amène un document qui a perdu une partie, je me renseigne auprès des services de photocopie afin de retrouver la partie perdue. Une fois retrouvé, je traite le document de manière à ce qu'il retrouve sa forme", détaille Sidas.

Ce travail génère de l'argent. Le prix varie par rapport à la dimension du document : 2000 Fcfa le petit bouquin, 5000 voire 6000 Fcfa pour un document volumineux. Sidas a aujourd'hui en perspective la fabrication de ceintures en cuir. Il exhorte les jeunes qui négligent les petits métiers à sortir du joug de la dépendance car seul le travail paie, comme le dit un adage.








TRIBUNE & DEBATS

POINT DE VUE - 08/09/2021 - Olivier Noudjalbaye Dedingar, Expert technique et journaliste indépendant

Cameroun : l’enrichissement illicite préoccupe

Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? 06/09/2021 - Martin Hidgé Ndouba


ANALYSE - 11/10/2021 - Martin Higdé Ndouba

Tchad : la dépravation des moeurs, un fléau qui gangrène la jeunesse

Cameroun : question sociale et devenir du pays Cameroun : question sociale et devenir du pays 11/10/2021 - Pr Armand Leka Essomba, chef de Département de Sociologie, Université de Yaoundé I.