Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : la lutte contre la malnutrition au cœur des priorités de l'Unicef à Moundou


Alwihda Info | Par Brahim Abdraman - 30 Septembre 2021

Au centre de santé de 15 ans de Moundou dans la province du Logone Occidental, l'Unicef est à l'oeuvre pour la prise en charge des cas de malnutrition. Dans le cadre d'un voyage de presse avec la Haute autorité des médias et de l'audiovisuel (HAMA), Alwihda Info vous fait découvrir l'action humanitaire en faveur du bien-être des enfants les plus défavorisés.


La malnutrition dépend de la qualité de prise en charge que la mère fait à la maison, explique Diantar Évariste, chef du centre de santé de 15 ans de Moundou. Elle est causée par le non respect de la règle d’hygiène autour de l’aliment que la mère donne à l’enfant et la négligence de l’allaitement maternelle, Si la mère parvient à respecter les consignes de base, cela protège l’enfant de toute autre maladie. 

Dans le cadre de la prise en charge nutritionnelle, trois personnes du centre ont été formées par l'Unicef. Quatre autres personnes ont été formées dans le cadre de la sensibilisation en matière d'actions essentielles mais aussi pour la prévention de la transmission mère-enfant contre le VIH.

Le centre de santé de 15 ans de Moundou prend en charge des enfants de 6 à 59 mois. Pour l'année 2021, durant les huit premiers mois, 254 enfants ont été admis dont 154 guéris. Le centre compte un taux de couverture de guérison de 75,1%.

"Le centre de 15 ans de Moundou aide les enfants mal nourris. Nous recevons aussi des conseils et orientations. C'est un acte salutaire de l'Unicef qui permet d'aider les femmes et enfants en leur fournissant tout ce qui peut leur servir dans le cadre de leur santé", témoigne Briantine, mère d'un enfant touché par la malnutrition.

Selon Djedanem Dionadji, laborantin au centre de santé, "l'Unicef a pu faire beaucoup de choses dans le Logone. Il y a la malnutrition sévère et aiguë. Ce qui a causé la rupture des ingrédients, c’est la période de la Covid-19 qui n’a pas permis à l’Unicef d’intervenir rapidement. On félicite l'Unicef pour son action".

L'Unicef intervient en fournissant des médicaments de traitement systématique et des intrants de "Plim Plim" pour les malnutris. Elle met à disposition des outils de gestion qui permettent de faire le suivi et la collecte des données, et appuie le centre de santé dans le cadre de sensibilisation et le renforcement des capacités.