Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
LITTERATURE

Tchad : le CEDPE publie une étude sur le comportement de la population face au COVID-19


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 14 Décembre 2020

"Le Tchad face au COVID-19" est le titre d'un nouvel ouvrage présenté par le Centre d'études pour le développement et la prévention de l'extrémisme (CEDPE).


Le CEDPE lance une nouvelle étude en rapport avec la pandémie du COVID-19. Le projet vise à étudier le comportement de la population tchadienne par rapport au changement brusque intervenu dans leur quotidien à la suite des mesures prises par les autorités tchadiennes.

Il s’agit, sur la base d’une enquête, d’étudier et d’analyser avec des statistiques estimatives quelles sont les conséquences de cette pandémie au Tchad sur tous les plans : économique, politique, social, culturel, sanitaire, religieux, sans perdre de vue le rôle joué par les artistes, l’éducation, la communication et les réseaux sociaux.

Dans ce rapport, les critiques n'ont pas été perdues de vue. Il ne s’agit en aucun moment de critiquer ou d’apporter de jugements négatifs aux efforts consentis par les autorités pour combattre la pandémie mais l’objectif est de relater les choses telles qu’elles se sont déroulées dans le seul objectif de pouvoir améliorer, explique Ahmat Yacoub Dabio, co-auteur de l'étude publiée sous forme d'ouvrage.

Engagé dans la recherche-Action, le CEDPE n’a pas cessé depuis sa création en janvier 2018 d’apporter sa contribution intellectuelle dans les domaines de la recherche, d’analyses et d’études. Après la dernière étude intitulée « le Lac Tchad sans Boko Haram en 2022 c’est possible » présentée à la presse en date du 21 avril 2020, le CEDPE lance une nouvelle étude en rapport avec la pandémie du COVID-19.

Extraits :
"(...) Le 7 mai 2020, l’ancien ministre Yaya Dillo s’en prend dans une vidéo à la première dame du Tchad, Hinda Déby Itno, mais surtout à sa fondation, Grand Cœur, qui venait de signer une convention avec le comité en charge de la lutte contre le Covid-19. Cet accord est qualifié de « conflit d’intérêt » par Yaya Dillo. La vidéo devient virale et quelques jours après, la Première dame et sa fondation portent plainte et font leur déposition à la police judiciaire.
À l'Assemblée nationale, plusieurs députés se sont interrogés sur le contenu précis de cette convention et ont demandé que des éclaircissements soient apportés au peuple, en estimant qu'il ne s'agit pas d'un "secret d'État". 

"Je m'en vais vous poser la question à laquelle vous n'avez pas répondu sur la convention passée avec Grand Cœur. Le chef de l'État a fait sa déclaration un soir et si je ne me trompe pas, dès le lendemain, une convention est signée entre la cellule et la Fondation. On interpelle la cellule sur le contenu de la convention, jusqu'aujourd'hui c'est flou, personne ne veut en parler. On voit tout simplement que la Fondation est devenue subitement très active, et ne fait qu'offrir avec son label Grand Cœur", a déclaré le député Saleh Kebzabo, en interpellant le ministre de la Santé publique."
Cliquez ici pour acheter l'étude sur Amazon.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Décembre 2020 - 14:52 Harriet Tubman : Moïse du peuple noir