Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le ministère de la santé veut accentuer la lutte contre les hépatites


Alwihda Info | Par - 28 Juillet 2022


La secrétaire d'État à la Santé publique et à la Solidarité nationale, Dr. Mbaidedji Dekandji Francine, a fait une déclaration à l'occasion de la journée mondiale contre l'hépatite célébrée ce 28 juillet. Le thème retenu cette année est : « rapprocher les soins de l'hépatite des bénéficiaires ».


La secrétaire d'État à la Santé publique et à la Solidarité nationale, Dr. Mbaidedji Dekandji Francine. © Malick Mahamat/Alwihda Info
La secrétaire d'État à la Santé publique et à la Solidarité nationale, Dr. Mbaidedji Dekandji Francine. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Des millions de personnes dans le monde sont infectées par les virus A, B, C, D et E de l'hépatite. Ces virus peuvent provoquer des infections et des inflammations aigües et chroniques du foie, et dont près de 1,4 million de personnes en meurent chaque année.

Le Tchad fait partie des zones de haute prévalence de l'hepatite selon l'OMS. "Nos données récentes montrent que la prévalence du virus de l'hépatite B au sein de la population générale est autour de 19%. Elle est de 2,5% pour l'hépatite C", affirme Dr. Mbaidedji Dekandji Francine.

Pour mieux sensibiliser les citoyens et les informer sur les conséquences de cette maladie, des séances d'échanges et de partage d'expérience sur la prévention avec le personnel de santé, des conférences-débats scientifiques sur les hépatites virales, des séances de dépistage et des émissions radiophoniques ont été organisées pour marquer la journée.

Afin d'atteindre les objectifs mondiaux pour l'élimination de l'hépatite d'ici 2030, la secrétaire d'État sollicite l'engagement des autorités religieuses, traditionnelles, des organisations de la société civile, des professionnels de santé, de la population ou encore des sociétés savantes pour contribuer à intensifier les activités de lutte contre les hépatites.

Par ailleurs, elle demande aux responsables des services centraux et déconcentrés de mettre des intrants nécessaires pour le dépistage à la disposition des formations sanitaires, et ce, dans le but d'élargir la couverture vaccinale du PEV de routine.
Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)