Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : le prix du mouton n'est pas à la portée de tous à l'approche de l'Aid Al-Adha


Alwihda Info | Par - 17 Juillet 2021


À quelques jours de l'Aïd el-Adha ou fête de Tabaski, la deuxième grande fête de la religion musulmane, l'achat du mouton est un vrai casse-tête pour de nombreux fidèles surtout en cette période où le pouvoir d'achat est faible.

Au marché à bétail de Diguel Zafaye à N'Djamena, Hissein, commerçant, nous explique que le prix du mouton en provenance du Soudan ou des villes d'Ati, Mongo et Bitkine n'est pas à la portée de tous. "Le prix est exorbitant", dit-il. Ce qui ne freine toutefois pas la vente compte tenu de la présence d'acheteurs.

"Nous avons constaté que cette année le prix est en hausse. Le grand mouton est à 75.000 Fcfa mais on en trouve aussi à 50.000 ou 40.000 Fcfa. Certains atteignent les 100.000 Fcfa", détaille Moussa Mahamat, un acheteur. Pour lui, la situation économique instable est en défaveur des consommateurs car "il n'y a pas d'entrée d'argent".

Un éleveur justifie cette hausse des prix en évoquant plusieurs difficultés. "Nous amenons notre bétail de Bitkine, Mongo, Bokoro et plusieurs autres ville du pays. Nous faisons face à des difficultés de pâturage et des problèmes de transport. Ce qui a une incidence directe sur le prix".

Des vendeurs de bétail situés en face du bassin de rétention d'Amtoukoui, non loin de la station Hydrocarbures, se lamentent des taxes de la mairie de 250 F/jour et des taxes douanières lors de l'acheminement. Ils évoquent aussi le manque de clients par rapport à l'année dernière. La saison pluvieuse influe également sur le prix du bétail.

Afin d'alléger les ménages en prévision de la fête, le premier ministre Pahimi Padacké Albert a instruit cette semaine pour un paiement anticipé des salaires des fonctionnaires. Depuis hier, les paiements sont effectifs dans plusieurs banques.




Dans la même rubrique :
< >