Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : le réchaud Toumaï s'adapte aux traditions culinaires


Alwihda Info | Par - 25 Décembre 2018 modifié le 25 Décembre 2018 - 21:00


Le ministre de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche, Siddick Abdelkrim Haggar a procédé, ce lundi 24 décembre 2018, au siège de l’usine de production, au lancement officiel de la vente du réchaud Toumai Industrie. Cette invention vise à lutter contre les coupes abusives de bois et à améliorer les conditions d’accès à l’énergie domestique de substitution autre que le bois-énergie au Tchad.

Le réchaud Toumai, créé par un inventeur tchadien, est un équipement de cuisson en fer, compact et simple à transporter, partout sur l’ensemble du territoire. Ce support-marmite est adapté aux habitudes culinaires d’Afrique. Il fonctionne au gasoil, au Kérosène Jet A1 et au pétrole lampant. Le produit est sécurisé car non explosif, sans mèche, muni d'un régulateur d’intensité de feu bleu et est sans fumée.

Le pouvoir calorifique et la chaleur dégagée par les mécanismes du réchaud Toumai sont d'environ le triple de ceux du bois sec (43 MJ/kg contre 15 MJ.kg). Ils sont également supérieurs à ceux du gaz butane et du charbon de bois. Le réchaud peut contenir cinq litres de gasoil ou de pétrole (kérosène), ce qui suffira à produire du gaz raffiné pour environ 15 jours d’utilisation et environ 25 jours en zone rurale. Selon le concepteur, il peut supporter trois marmites de bouillie contre une seule avec le feu du bois ou 1,5 marmite avec le gaz butane.

© Alwihda Info
© Alwihda Info
Le réchaud est pratique et compatible avec la bourse de l’usager. Il peut fonctionner avec par exemple : ½ litre, 1 litre, 2 litres, 5 litres, autrement dit même avec 100 Francs CFA, ce qui constitue une réduction significative du coût du panier de la ménagère.

Le président directeur général de réchaud Toumai, Mahamat Nour Abakar a indiqué que le produit est fabriqué en différentes dimensions (taille n° 1 jusqu'à n°30 ou 40) pour s’adapter à des marmites de cuisine des collectivités, garnisons de l’armée, cuisines universitaires, restaurants ou pour les grillades des viandes ("djazara").

Selon le PDG, Mahamat Nour Abakar, le produit peut servir à la production d'huile végétale, d'huile d'arachide, dans les boulangeries pour le pain, le kissar ou la production de beurre de karaté.

© Alwihda Info
© Alwihda Info
Le réchaud est disponible à 16.000 FCFA, un prix subventionné par l’État. La société annonce qu’elle compte recruter plus de 1000 jeunes, 100 par arrondissement dès 2019. Le PDG met en avant la possibilité de protéger dorénavant l’environnement.

Pour sa part, le ministre, de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche, Siddick Abdelkrim Haggar a affirmé que le lancement du produit constitue une substitution au bois énergique. Il est un outil qui permet aux citoyens tchadiens d’avoir de l’énergie à bon coût en termes de dépenses et surtout un produit adapté aux habitudes culinaires du pays. Il appelle tous les tchadiens à faire usage du réchaud Toumai comme seconde source de substitution de l’énergie. « Nous espérons que le lancement du réchaud Toumai permettra de remplir la même mission que le gaz butane », a déclaré le ministre.

Il a ensuite visité l’enceinte de l’usine où il a pu rencontrer des femmes qui se servent du réchaud pour préparer des beignets, des galettes et de la pâte. Cette démonstration a permis de faire comprendre que le réchaud est adapté aux traditions culinaires tchadiennes. A quelques mètres de ces femmes, deux hommes se sont servis du réchaud pour faire de la grillade de viande.

© Alwihda Info
© Alwihda Info

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >