Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Tchad : les USA et la France échangent sur la "nécessité d’une transition démocratique"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 5 Mai 2021


Le secrétaire d’État américain Antony J. Blinken a rencontré mardi le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à Londres en marge de la réunion ministérielle du G7.

Le secrétaire Blinken et le ministre des Affaires étrangères Le Drian ont discuté de la sécurité à long terme et de la nécessité d’une transition démocratique au Tchad, suite au décès du président Déby, rapporte le porte-parole du département d'État des États-Unis, Ned Price.

Un gouvernement de transition mis en place

Suite à l’annonce officielle le 20 avril 2021 du décès du Maréchal du Tchad, il s’en est notamment suivi la suspension de la Constitution, la dissolution de l’Assemblée nationale et le renvoi du gouvernement. Le Conseil militaire de transition (CMT) a procédé à la nomination d’un Premier ministre chargé de conduire une transition de 18 mois au terme desquels des élections générales seront organisées pour passer le pouvoir aux civils. 

Le 02 mai 2021, la liste du nouveau gouvernement composé de 40 membres dont quelques figures de l’opposition et de la Société civile, a été rendue publique.

Les USA s'impliquent pour faciliter la transition

La semaine dernière, l'ambassade des États-Unis au Tchad a multiplié ses contacts avec des représentants de l'ensemble de la société tchadienne afin de soutenir une transition pacifique et dirigée par des civils vers un gouvernement démocratique. Le 28 avril, le chargé d'affaires de l'ambassade, David Gilmour, a rencontré le Premier ministre Pahimi Padacké Albert pour lui offrir encouragement et soutien. 

L'ambassade a également condamné "toutes les violences, les pertes de vies humaines et les destructions de biens survenues lors des récentes manifestations" contre la junte qui ont fait une dizaine de morts à N'Djamena et en province.

David Gilmour a affirmé que "le moment est venu pour tous les tchadiens de se réunir dans le cadre d'un dialogue national pacifique et inclusif afin de parler de leur avenir et de mettre en place un gouvernement représentatif et démocratique".