Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : mois de Ramadan et canicule, un dur labeur pour les femmes ménagères


Alwihda Info | Par Ali Moussa - 22 Avril 2021



Préparation de beignets à N'Djamena. Illustration © Alwihda Info
Préparation de beignets à N'Djamena. Illustration © Alwihda Info
Le mois béni de Ramadan est un mois sacré, d'abstinence et de piété. C'est un mois au cours duquel chaque musulman cherche auprès d'Allah, la miséricorde en faisant des bonnes œuvres. En cette période, les femmes voient leur fardeau s'accentuer, en raison de leurs occupations ménagères. Ces femmes jouent un rôle primordial dans l'accomplissement du jeûne et davantage encore, en cette période caniculaire. Les tâches ménagères se transforment en un fardeau plus lourd à supporter.

Très tôt le matin, les femmes se lèvent, lavent la vaisselle, les ustensiles et bien d'autres effets. Elles entrent dans la cuisine pour préparer le petit-déjeuner pour les enfants, balayent la cour et partent au marché tout en étant en jeûne comme les autres. La journée devient très difficile et longue pour elles, car elles ne connaissaient pas le repos. Après le marché, elles s'occupent des moulins et des fours ; elles nettoient les habits de leurs enfants, transportent de l'eau potable pour remplir les canaris, pour satisfaire les jeûneurs en ce mois béni. Ainsi, elles sont les premières à se lever et les dernières à se coucher.

Depuis la nuit des temps, les femmes souffrent de plus pour soutenir leurs familles, ainsi que pour leur bien-être social. Elles s'engagent toujours à répondre à leurs objectifs familiaux en accomplissant leurs devoirs de bonnes épouses, de bonnes mamans avec la bonne foi dans leurs foyers et même en dehors. Et malgré tout, du lever jusqu'au coucher du soleil, les tâches domestiques n'en finissent jamais et peu d'entre elles ont le privilège de bénéficier de personnel de maison qui peuvent les aider.

Malgré la fatigue, malgré la chaleur, malgré les maigres ressources quotidiennes, les femmes persistent à travailler davantage et tentent à satisfaire la famille toute entière. En ce mois béni de Ramadan et même en dehors du mois béni de Ramadan, les femmes méritent plus de respect. Que la miséricorde d'Allah soit sur elles.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Mai 2021 - 21:23 Tchad : la salubrité, un défi à N'Djamena


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)