Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : renforcement du dispositif d’alerte précoce sur la sécurité alimentaire


Alwihda Info | Par Malick Mahamat - 28 Septembre 2021


Face aux crises alimentaire et nutritionnelle récurrentes, le Tchad s'est doté depuis les années 80, d'un système d'alerte précoce (SAP) afin d'atténuer l'impact de ces crises.


Un atelier de validation de l'étude d'identification d'un mécanisme de financement durable et de mobilisation des ressources, pour les systèmes d'information sur la sécurité alimentaire et d'alerte précoce s’est ouvert le 27 septembre au Radisson Blu. Dans son allocution, le ministre de l'Économie, de la Planification du développement et de la Coopération internationale, Dr Issa Doubragne, a affirmé que face aux crises alimentaire et nutritionnelle récurrentes, le Tchad s'est doté depuis les années 80 d'un système d'alerte précoce (SAP) afin d'atténuer l'impact de ces crises.

Les systèmes d'alerte précoce doivent impliquer activement les communautés exposées aux risques et faciliter la sensibilisation du public. Le gouvernement entend veiller à ce que les taxations envisagées n'entrainent pas un effet d'éviction sur les importations et les exportions des produits qui seront concernés. Les mécanismes de gestion des ressources internes et externes mobilisées en faveur des services pourvoyeurs d'information en matière de sécurité alimentaire, nutritionnelle et pastorale retenus, seront mis en place diligemment par le gouvernement, afin de permettre à ces services d'assumer pleinement leurs fonctions en matière de veille et d'alerte précoce, selon le ministre Issa Doubragne.

Pour la coordinatrice du Programme sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN), Issa Badi Kadidja Clémence Dambao, la problématique de financement pérenne des systèmes d'information sur la sécurité alimentaire, nutritionnelle et pastorale au Tchad va de pair avec celle de l'ensemble du dispositif national de prévention et de gestion des crises dont l'évolution a été marquée par plusieurs avancées au niveau institutionnel. A l'instar des autres pays membres du Comité Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse au Sahel (CILSS), le Tchad dispose depuis les années 80, d'un système d'alerte précoce (SAP) pour la gouvernance de la sécurité alimentaire, mettant à contribution l’Etat et ses partenaires techniques et financiers.

C'est dans ce contexte que l'étude d'identification d'un mécanisme de financement durable et de mobilisation des ressources pour les systèmes d'information sur la sécurité alimentaire et d'alerte précoce a été lancée, afin de proposer une stratégie de mobilisation des ressources pour garantir le fonctionnement normal et permanent du Système d’information sur la sécurité alimentaire et d’alerte précise (SISAAP) et des autres services pourvoyeurs d'information, en conférant un rôle primordial à l'Etat Tchadien.
L’étude propose des mesures de structuration du dispositif, afin de garantir une meilleure gestion administrative et financière, notamment en tirant meilleur parti des difficultés antérieures de financement qui n'ont pas permis de pérenniser le système, ainsi que des mécanismes de financement des systèmes d’alerte précoce des autres pays du Sahel membres du CILSS.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:53 Tchad : une délégation du CODNI en mission au Nord


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)