Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Tchad : retrouver les opposants arrêtés et disparus, 'priorité' pour Paris


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 19 Février 2008

Les 27 ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Bruxelles, ont appelé lundi le président tchadien à libérer "immédiatement" les trois opposants. Il s'agit de l'ancien chef de l'Etat Lol Mahamat Choua, président du comité de suivi de l'accord du 13 août 2007 pour renforcer le processus démocratique au Tchad, Ibni Oumar Mahamat Saleh, porte-parole de la principale coalition de l'opposition tchadienne, et le député fédéraliste Ngarlejy Yorongar.


Tchad : retrouver les opposants arrêtés et disparus, 'priorité' pour Paris
PARIS (AFP) — La France a qualifié lundi de "priorité" pour elle le sort des deux dirigeants de l'opposition tchadienne non armée Ibni Oumar Mahamat Saleh et Ngarlejy Yorongar, dont on est sans nouvelles depuis leur arrestation au début du mois lors d'une attaque rebelle.

"Notre ambassade à N'Djamena continue d'avoir des contacts réguliers avec les autorités tchadiennes au sujet de MM. Ibni Oumar Mahamat Saleh et Ngarlejy Yorongar", a déclaré à la presse le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Frédéric Desagneaux.

"Ce matin encore, notre ambassadeur (Bruno Foucher) leur a demandé des informations", a-t-il précisé, ajoutant : "Retrouver ces deux personnalités de l'opposition tchadienne constitue pour nous une priorité".

"Les autorités tchadiennes nous assurent que des recherches sont menées activement pour les retrouver et les identifier si elles les détiennent", a poursuivi M. Desagneaux.

Les rebelles tchadiens qui ont tenté de renverser par les armes le président Idriss Deby Itno, soutenu militairement par la France, ont accusé Paris d'avoir une "lourde responsabilité" dans la "répression" des opposants.

Les 27 ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Bruxelles, ont appelé lundi le président tchadien à libérer "immédiatement" les trois opposants.

Il s'agit de l'ancien chef de l'Etat Lol Mahamat Choua, président du comité de suivi de l'accord du 13 août 2007 pour renforcer le processus démocratique au Tchad, Ibni Oumar Mahamat Saleh, porte-parole de la principale coalition de l'opposition tchadienne, et le député fédéraliste Ngarlejy Yorongar.

Les autorités tchadiennes ont annoncé jeudi qu'elles avaient "retrouvé vivant" Lol Mahamat Choua.
Détenu dans une prison de la police nationale, "très fatigué", selon ses proches, Lol Mahamat Choua a pu recevoir la visite de l'ambassadeur de France à N'Djamena et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).