Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : un atelier des experts juristes de la CEN-SAD se tient à Ndjamena


Alwihda Info | Par Ahmad Youssouf Ali - 24 Mai 2022


En organisant un atelier des experts juristes plénipotentiaires de ses États membres de la CEN-SAD, la Communauté des États Sahélo Sahariens a présenté sa nouvelle équipe dirigeante ce lundi 23 mai 2022 à Ndjamena.

L'objectif de cet atelier vise à donner une suite aux travaux de la 21ème session ordinaire du conseil exécutif de la communauté des États Sahélo Sahariens, tenu à Rabat, au Royaume du Maroc les 29 et 30 mars 2022, afin de respecter la décision du conseil exécutif de renvoyer les projets de textes juridiques, pour examen approfondi.

Le représentant du président en exercice de la CEN-SAD, Apollinaire Mogombaye, dans son mot de bienvenue, précise que cette organisation a fait face à des défis existentiels depuis sa réforme actée au sommet extraordinaire de Ndjamena, en 2013. Aujourd'hui la CEN-SAD est en pleine renaissance et s'attèle, grâce aux efforts de tous, à sa redynamisation et à sa consolidation.

En effet, le représentant, argue que l’espace CEN-SAD est confronté à des multiples défis qui s'amplifient au fil des jours et qui nécessitent un sursaut collectif, grâce aux moyens d'action conséquents que les États membres auront eux-mêmes à lui procurer pour y faire face.

Pour sa part, le secrétaire exécutif du CEN-SAD, Brigi Rafini, indique que cet atelier constitue un creuset d'échanges entre spécialistes, qui doit permettre un examen approfondi de tous les aspects devant concourir à disposer de projets de textes consensuels, mais surtout adéquats, en vue d'assurer la viabilité et l'efficience des structures et organes concernés.

Le secrétaire exécutif, invite donc, à ne ménager aucun effort afin de formuler des conclusions et des recommandations à la hauteur des attentes du conseil exécutif. En session de travail, une nouvelle équipe de la commande est présentée pour diriger la CEN-SAD.
Il s'agit du Tchad qui désormais assure la présidence, la Libye la vice-présidence et le Mali, le poste de rapporteur.