Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Tchad : un nouveau président à la tête du parti MERCI


Alwihda Info | Par Malick Mahamat Tidjani - 22 Février 2020


Tchad : un nouveau président à la tête du parti MERCI. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Tchad : un nouveau président à la tête du parti MERCI. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Le congrès extraordinaire du Mouvement pour l’égalité et le rassemblement des citoyens (MERCI) a pris fin samedi au siège au parti dans le 7ème arrondissement de N'Djamena, au lendemain de son ouverture.

Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour, notamment le bilan des activités de l’année 2019, la révision des textes de fonctionnement et l’élection d’un bureau exécutif.

Le président sortant du MERCI, Hinimbi Justin Golbeye, s'est félicité de cette alternance à la tête du parti. Il est succédé par Amollah Toua Robert Golbey.

"Je n’ai pas de doute que nous avons trouvé la perle rare, sinon l’hirondelle qui annonce le printemps du MERCI", a estimé Hinimbi Justin Golbeye.

Le nouveau président national Amollah Toua Robert Golbey, a remercié les militants pour leur confiance en l'investissant des pouvoirs légitimes pour conduire les activités du parti.

Tchad : un nouveau président à la tête du parti MERCI. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Tchad : un nouveau président à la tête du parti MERCI. © Malick Mahamat/Alwihda Info
"Cet acte fort traduit le dynamisme de notre parti politique, et partant, notre volonté commune d’innover en inaugurant un nouveau paradigme de leadership politique dans notre pays. J’ai toujours répondu favorablement aux sollicitations de mon prédécesseur pour représenter le parti à des rencontres de haut niveau. J’ai ainsi pris part à deux réunions entre le MPS et les autres partis de la mouvance présidentielle dans le cadre de nos relations d’amitiés et de confiance", a expliqué Amollah Toua Robert Golbey.

Il a précisé avoir "partagé l’avis de certains leaders politiques qui ont estimé que la date du 9 août 2020 préalablement retenue pour l’élection législative n’était pas réaliste. Qu’il fallait se convenir sur un glissement de date. La Commission nationale électorale indépendant (CENI) a retenu le 13 décembre 2020. Nous sommes bien conscients des difficultés de la tâche qu’il y a, à accomplir, mais rassurons-nous, nous en sommes capables."

Le parti envisage d’organiser une vaste campagne d’information et de sensibilisation de ses militants sur le Code électoral afin de leur permettre une bonne appropriation.

Le MERCI participera activement à toutes les prochaines échéances électorales et veut une mobilisation "forte et constante pour conduire (ses) candidats à la victoire."