Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : une meilleure approche face aux conflits liés à l'accès aux ressources agro-pastorales


Alwihda Info | Par Georges Lawane - 24 Juin 2021


Le ministère de l'Élevage et des Productions animales, à travers le Programme d'appui structurant de développement pastoral (Pastor) et le Réseau des journalistes pour l'humanitaire et le développement durable au Tchad organisent un atelier de formation sur la "la caractérisation des conflits liés à l'accès et à l'utilisation des ressources agro-pastorales".


40 journalistes et communicateurs en sont bénéficiaires, issus des organes de presse publics et privés de N'Djamena et des provinces. La formation se déroule au Centre d'accueil et de formation (CAF) de Mara, du 22 au 24 juin 2021.

Le coordinateur du Pastor, Haroun Moussa, a indiqué que le programme a pour objectif global de promouvoir une utilisation concertée et durable des ressources pastorales au Tchad en prenant en compte les besoins des populations locales, renforçant leur résilience au changement climatique en zone pastorale et agro-pastorale, créant des emplois notamment pour la jeunesse et réduisant ainsi la pauvreté. Après sa présentation, des questions d'éclaircissements ont été posées et des réponses pertinentes apportées.

Quant au deuxième intervenant, Dr. Pabamé Sougnabé, il s'est entretenu avec les participants sur le pastoralisme.

Le troisième intervenant Djimadoum Djialta a quant à lui, clarifié la notion de conflit, l'identification de certaines manifestations de conflits, la compréhension de rôle de conflit dans la vie sociale et les différents types de conflit.

Il a ajouté que le conflit est un état de contradiction (interne ou externe) qui se traduit par un état figurant ou non. Il est aussi un acte ou une situation ou l'on est appelé à opérer un choix dans son action.

Dr. Pabamé Sougnabé et Christophe Bouvier se sont relayés tour à tour pour détailler les analyses des conflits et attitudes des acteurs face aux conflits. Selon Dr. Pabamé Sougnabé, un conflit se caractérise toujours par des aspects visibles et invisibles. Il est donc préférable de mieux comprendre, mieux appréhender le rôle des acteurs avant de choisir la meilleure solution.

Christophe Bouvier a pour sa part illustré sa présentation à travers des images tirées des organes de presse nationaux et internationaux. Il a précisé que ce n'est pas facile de qualifier un conflit à travers les images. 



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)





TRIBUNE & DEBATS