Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad: 'urgence du moment et critique positive'


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 22 Juin 2008 modifié le 22 Juin 2008 - 00:29

Que tous les Tchadiens ayant un élan patriotique se réveillent de leur léthargie profonde et essayer d’inhiber par toutes les possibilités logiques, raisonnables et justes la dictature criante que Deby cherche à perpétuer Tchad. Idriss a coupé les herbes sous les pieds à toutes les personnes qui ont osées l’importuner par rapport a sa politique machiavélique.


Tchad: 'urgence du moment et critique positive'

Par Mahmoud Ali Saïd

Epistates, citoyens d’en bas, observateurs anodins sont systématiquement stupéfaits voire désarçonner par l’empileur que prenne les événements au Tchad. Posons nous néanmoins cette question vers où l’homme fort de Ndjamena compte expédier le Tchad. L’inexistence d’un Etat crédible est un secret de polichinelle qui devrait nous interloquer et interpeler tous sans exception. Le peuple est aussi sous le feu de la désolation ambiante qui lui est imposée. Nous sommes relativement suspicieux et au paroxysme de la sinistrose par rapport a la paix et au dialogue entre les tchadiens de tout bord.la situation politique déjà scabreuse se voit étriqué par le dit président et ses thuriferaires. Il ne faut cependant être grand clerc pour s apercevoir que la situation actuelle découle des desseins désastreux et inassouvies du maitre de ndjamena.il y a aussi de quoi nourrir par louchées entière de voire tous nos espoirs reportées a la saint glin glin. Le pays est déstabilisé et agresser par l’intox, la désinformation et la rumeur.

Que tous les tchadiens ayant un élan patriotique se réveillent de leur léthargies profonde et essayer d’inhiber par toutes les possibilités logique, raisonnables et justes la dictature criante que Deby cherche par éterniser au tchad. Idriss a coupé les herbes sous les pieds à toutes les personnes qui ont osées l’importuner par rapport a sa politique machiavélique.

S’inscrire en faux ou en antagonisme a Idriss est devenu Aujourd’hui un véritable sac de nœuds. Beaucoup de nos concitoyens ont payés les frais de cette politique. Nous n’allons pas passer par le dos de la cuillère pour vous signaler que ce qui insupporte par-dessus la population dans son ensemble est la promiscuité insoutenable dans laquelle elle s’y trouve et le sort injuste réserver a tous les politiciens de l’opposition et plus particulièrement a l’ illustre et digne homme politique incontestable ibni Oumar mht saleh. Nonobstant que c’est laborieux, nous demandons explicitement a tous les élites, les politiciens digne de ce nom, les intellectuels fertiles en propos séducteurs de se dépouiller de leur ego et plaider partout ou c’est possible le sort de cet homme qui a fait de la politique un engagement citoyen en vulgarisant pendant toute sa lutte les valeurs intrinsèques de la justice sociale et de la démocratie. On se doit de ne pas se désengager de nos responsabilités civiques par rapport a ce pays qui nous a vus naitre et qui souffre énormément aujourd’hui.

La population tchadienne a tant endurée et a droit de se délasser. Le constat est irréfragable dans tous les domaines, les journalistes sont condamnés a l’embastillement, toutes les libertés individuelles sont bafouées, prédation et braderie a grande échelle des deniers publiques bref tous les ingrédients sont réunis pour que le Tchad périclite et ne rompt avec le spectre de la souffrance et du sous développement.

Si j’ose m’exprimer ainsi, sauf votre respect cher lecteur que les sbires et acolytes qui s’agglutinent tout autour de la démagogie de ce responsable irresponsable et médiocre qui a pris tout un pays en otage de se ressaisir et comprendre que l’histoire est un eternel recommencement et il serait judicieux qu’il cesse de remuez le couteau dans la plaie.

Les citoyens tchadiens t plus précisément ceux d’en bas humble et simple n’attendent que d’être libérer de ses bachaghas qui encombrent leur quotidien. Aujourd’hui au Tchad nous sommes persuadés malheureusement que le mérite et l’ascension sociale reviennent a ceux qui prennent les armes et parient leur vie. Le reste (les simples citoyens) sont des moutons. Nous appelons de tous nos vœux Idriss Deby à revenir à la raison et songe par arrêter l’hémorragie profonde et très avancée dans laquelle il a plongé le pays. Nous redemandons encore aux intellectuels, aux esprits épris de paix, a la représentation syndicale nationale et a l’opposition civile qui représente de nos jours presque rien ou peut être le fameux gravier de la chaussure de briser l’omerta et de trouver les alternatives idoines pour contraindre Idriss Deby a s’asseoir avec tous ces belligérants en conflit ouvert autour d’une table afin que le sang des tchadiens qui a trop couler cesse enfin. De deux cotes il n’ ya que du tchadien qui paye très fort les affres de la guerre.

Le mentor de Ndjamena qui contrôle tous mais ne maitrisant rien doit inconditionnellement et dare dare libérer tous les détenus politiques et plus particulièrement Mr ibni Oumar mht Saleh qui incarne en lui des valeurs patriotiques et du sens civique que le satrape sanguinolent de Ndjamena ne puisse les imaginer.par ricochet, le dit président doit comprendre que la population tchadienne ne cesse de contempler quotidiennement la mine des mauvais jours et que tôt ou tard les constantes inéluctables l’emporteront sur ces désirs inassouvies de s’éterniser au pouvoir.

Mahmoud Ali Saïd (Alger)
Émail : mahamoud888@hotmail.com


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël