Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Tension entre Téhéran et Riyad inquiète les Etats-Unis


Alwihda Info | Par - 5 Janvier 2016

John Kerry a contacté son homologue iranien, Zarif, et s'entretiendra avec le ministre saoudien des AE al-Joubeir ultérieurment dans la journée pour tenter de désamorcer la crise.


credit photo
credit photo

Les Etats-Unis d’Amérique ont exprimé, lundi, leur « inquiétude » de la recrudescence de la tension entre l’Iran et l’Arabie saoudite après l’annonce de Riyad de la rupture de ses relations diplomatiques avec Téhéran.

C’est ce qui ressort du débriefing quotidien animé par le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest.

«Notre inquiétude se poursuit s’agissant de l’importance d’éviter l’escalade entre Iraniens et Saoudiens sur la situation dans la région du Moyen-Orient », a-t-il dit.

« Nous sommes également inquiets face à l’inquiétude de l’Iran à respecter son engagement dans la protection de l’inviolabilité des représentations diplomatiques saoudiennes à l’intérieur de l’Iran, ce qui a provoqué l’escalade entre les deux pays », a poursuivi le porte-parole.

« Nous exhortons toutes les parties à faire preuve de retenue et à ne pas attiser la situation déjà délicate dans la région », a fait observer Earnest.

« Le Secrétaire d’Etat (américain) John Kerry s’est entretenu avec son homologue iranien et il contactera son homologue saoudien ultérieurement pour leur transmettre l’inquiétude des Etats-Unis quant à la recrudescence de la tension », a-t-il conclu.

L’Arabie Saoudite avait décidé dimanche, de rompre ses relations avec l'Iran, et avait appelé les membres de la mission diplomatique iranienne à quitter le pays dans les 48 heures après l'attaque contre son ambassade à Téhéran. 

Des manifestants iraniens en colère avaient incendié, samedi, le bâtiment de l’ambassade d'Arabie Saoudite à Téhéran et saccagé le siège de son consulat dans la ville de Machhad, en signe de protestation contre l’exécution, samedi, du dignitaire religieux chiite, Nimr baqer al-Nimr. 

Le ministre des Affaires étrangères saoudien, Adel al-Jubeir, avait déclaré, dimanche, lors d'une conférence de presse, à Riyad, que l’Iran a une longue expérience dans la violation des missions diplomatiques étrangères, en allusion aux attaques ayant ciblé l'ambassade des États-Unis en 1979, et l'ambassade britannique en 2011.


Mahamat Ramadane
Journaliste-reporter Alwihda Info. Tél : +(235) 63 38 40 18 En savoir plus sur cet auteur