Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Togo : Le ministère de l’Environnement en croisade pour la mobilisation du Fonds vert pour le climat


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 11 Mai 2017 modifié le 11 Mai 2017 - 22:28

Un atelier national de trois jours réunissant des acteurs nationaux impliqués dans la protection de l’environnement au Togo s’est ouvert ce mercredi à Lomé.


Togo : Le ministère de l’Environnement en croisade pour la mobilisation du Fonds vert pour le climat
Un atelier national de trois jours réunissant des acteurs nationaux impliqués dans la protection de l’environnement au Togo s’est ouvert ce mercredi à Lomé.

Cette rencontre de formation est initiée par le ministère de l’environnement et des ressources forestières. Les travaux de l’atelier ont été ouverts par André Johnson, ministre de tutelle. Plusieurs acteurs impliqués dans les efforts de protection de l’environnement au Togo prennent part à cette formation. 

Durant trois jours, les travaux de cet atelier de formation vont porter sur la finance climat couplée de la concertation sur la procédure de non objection du fonds vert pour le climat. L’objectif selon les responsables du ministère de l’environnement est de poursuivre la politique de mobilisation de fonds dans le cadre de financement des activités de protection de l’environnement et de lutte contre les changements climatiques. Il s’agit d’un processus d’accroissement de mobilisation du Fonds vert pour le climat. Dans ce cadre, le Togo bénéficie de l’accompagnement du Centre de Suivi Ecologique (CSE) de Dakar.

A l’ouverture des travaux, le ministre de l’environnement et des ressources forestières a expliqué que la formation des acteurs impliqués dans la politique de protection de l’environnement est importante. L’accès aux fonds climatiques exige que les acteurs soient mieux formés afin qu’ils puissent disposer de ressources nécessaires.

Les trois jours de travaux vont permettre « d’amener les acteurs impliqués dans la protection de l’environnement au Togo à s’approprier les critères d’éligibilité et d’accès au Fonds vert pour le climat et de bien d’autres mécanismes de financement », selon André DJAMBA expert consultant venus du CSE Dakar. Le point focal national du Fond vert climat, Esso Agrignan, a expliqué que « les projets éligibles au Fonds verts climat doivent être soit d’adaptation ou d’atténuation des changements climatiques. Ils doivent refléter les besoins réels des communautés ».