Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : le Parlement autorise l’adhésion à deux institutions financières internationales


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Novembre 2020


La ville de Lomé. Illustration © DR
La ville de Lomé. Illustration © DR
L’Assemblée nationale a adopté le jeudi 5 novembre 2020 au cours de sa 9ème séance plénière de la 2ème session ordinaire de l’année, deux projets de lois qui permettront au Togo de mobiliser des ressources additionnelles pour le financement de ses projets de développement.

Il s’agit du projet de loi autorisant l’adhésion du Togo aux statuts de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB) adoptés le 29 juin 2015 à Pékin en Chine et du projet de loi autorisant l’adhésion du Togo à l’accord portant établissement de la société financière dénommée « Africa Finance Corporation (AFC) », adopté le 28 mai 2007 à Lagos au Nigéria.

Le 4ème vice-président de l’Assemblée nationale, Yawovi Amenyo ADJOUROUVI, qui a présidé la séance, a laissé entendre dans son discours à l’issue du vote que, les infrastructures font parties des préoccupations majeures de la plupart des pays et englobent des secteurs divers tels que le transport, les télécommunications, l’énergie ou l’eau. « A la lumière des énormes défis que doivent relever notre pays, il nous faut participer à la recherche et à la diversification des financements à même de soutenir notre ambition de faire du Togo, un hub logistique de premier ordre », a-t-il fait comprendre.

Il a indiqué qu’en autorisant l’adhésion du Togo aux statuts de la banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB) et à l’accord portant établissement de la société financière dénommée Africa Finance Coorporation (AFC), « la Représentation nationale est persuadée que la modernisation des infrastructures donnera un élan supplémentaire aux activités économiques dans le pays. A l’issue de ces deux autorisations, nous espérons que le Togo va véritablement bénéficier de l’afflux d’investissements complémentaires », a-t-il souhaité.

« Par ce vote, vous venez de donner au gouvernement, un outil juridique supplémentaire pour la poursuite de sa politique de développement économique et social », a fait savoir le représentant du gouvernement à cette séance, le ministre de l’Economie et des Finances, Sani YAYA. Il a rassuré les élus du peuple que le gouvernement va continuer à diversifier les sources de financement pour soutenir l’exécution du Plan national de développement (PND 2018-2022), notamment l’axe relatif à la modernisation du Togo et au renforcement de ses structures, conformément aux ambitions du chef de l’Etat, Faure GNASSINGBE.

Selon les informations, l’AIIB est une institution financière multilatérale de développement, créée en octobre 2014 à l’initiative de la Chine pour répondre aux besoins croissants en infrastructures. Avec une taille de bilan actuel d’environ 4,2 milliards $, l’AFC, elle est la deuxième institution financière multilatérale en Afrique. Cette 2ème institution dont le Togo est autorisé à devenir membre à travers le vote des députés, a été pour sa part, créée pour pallier l’insuffisance d’investissements dans le secteur des infrastructures en Afrique.