Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

USA : John McCain est un homme bien


Alwihda Info | Par Djamil @ - 3 Décembre 2008 modifié le 3 Décembre 2008 - 16:11

De tous les adversaires que Barack Obama a eu à affronter au cours de sa campagne présidentielle - Hillary Clinton et Joe Biden compris - le républicain John McCain reste de loin celui qui a été le plus loyal envers le candidat démocrate.


USA : John McCain est un homme bien

On se souvient surtout de (la vraie, fausse ?) émotion de Mme Clinton répondant à une interrogation sur ses états d’âmes : "...Ce pays m’a donné tant de chances que je ne veux pas nous que revenions en arrière." déclarait telle au bord du sanglot, au sujet du plébiscite de Barack Obama.

On se souvient aussi de cet autre épisode tragique ou Hillary Clinton n’avait pas hésité de faire référence à l’assassinat de Robert Kennedy en juin 1968 alors que tous les poids lourds de son parti la pressaient en mai de se retirer de la course pour favoriser l’élection de Barack Obama largement plébicité "...Nous nous souvenons tous que Bobby Kennedy a été assassiné en juin en Californie" expliquait t-elle alors devant le comité de rédaction d’un journal du Dakota du Sud, le Sioux Falls Argus Leader. Avant d’ajouter a propos du plébicite du candidat noir, "C’est quelque chose que je ne comprends pas".

Par la suite, la Sénatrice de New York avait exprimé des regrets mais ses propos avaient été tellement décriés que le Gouvernement républicain de George Bush avait décidé de renforcer fortement la sécurité autour du sénateur noir.

"Nous ne nous défilons jamais devant l’histoire...Nous la faisons"

Certes, les publicités que McCain a approuvées décrivaient le vote Barack Obama comme « trop risqué et dangereux » pour l’Amérique, faisant du candidat démocrate un citoyen trop peu patriotique... Mais on le sait, les publicités négatives sont le lot de toute élection présidentielle depuis des décennies. Michaël Dukakis avait lui aussi un « drôle de nom », John Kerry était « snob » au point d’en être « français »…

Face à des supporters qui criaient « terroriste ! » ou « kill him ! » quand le nom de Barack Obama était prononcé lors de ses meetings, McCain n’a pas hésité à prendre position en faveur de son adversaire. On se rappelle encore de ce « forum » lors duquel des électeurs se sont saisi du micro pour dire qu’ils avait « peur » de Barack Hussein Obama, l’« arabe ». La réponse de McCain n’a pas tardé : « Barack Obama est un homme décent...Un citoyen avec lequel il se trouve que je suis en désaccord sur des questions fondamentales... Une personne dont vous ne devez pas avoir peur s’il devient président des Etats-Unis », déclarait t-il sous les huées de ses propres partisans.

L’exemple le plus poignant de son fair play s’est réalisé alors qu’il venait d’apprendre sa défaite. « Je souhaite bonne chance à l’homme qui fut mon adversaire et sera mon président », déclarait le sénateur de l’Arizona devant une foule toujours partisane, avant de lancer à ses militants qui sifflaient ses propos : « Nous ne nous défilons jamais devant l’histoire. Nous la faisons. »