Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Union Africaine du judo : le camp du candidat tchadien dénonce un "mépris des dispositions"


Alwihda Info | Par - 2 Avril 2021


Le coordinateur de la commission technique pour la campagne du candidat tchadien, Abakar Djermah Aumi, au poste de la présidence de l'Union Africaine du judo (UAJ), Yamita Hassane a fait un point de presse sur la résolution de Kampala 2021.

Il a expliqué que suite à la diffusion d’une communication du Comité Directeur de l’UAJ exprimant son intention de créer une Commission électorale, certains membres inquiets, ayant constaté certaines anomalies concernant la création de ladite Commission, se sont réunis à Kampala, en Ouganda le 27 mars 2021.

En tête des préoccupations figure le mépris flagrant des dispositions statutaires de l'UAJ en ce qui concerne la mise en place de cette Commission électorale. Le pouvoir de créer une telle commission reste une prérogative du Congrès, composé des Fédérations Nationales membres de l'Union Africaine de judo.

En prenant unilatéralement la décision de mettre en place la Commission au moment où le processus électoral est déjà en cours, et les candidats en pleine campagne, les Membres notent que le Comité Directeur agit au-delà de ses pouvoirs, en violation totale et en contradiction des textes qu'il est censé respecter et en assurer l'application.

"Si elle est autorisée, cette décision entraînera de futures violations de la Constitution, créant ainsi un précédent dangereux pour le judo en Afrique", déclare Yamita Hassane.

Il demande au Comité Directeur de préserver la conformité aux dispositions de ses statuts. Les membres demandent que cette décision soit interrompue afin d'éviter l'éclatement du chaos au sein de l'Union Africaine de Judo.

 

Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur