Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Vers l’adoption d’un nouveau plan de lutte contre le trafic et la consommation de drogue au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 10 Octobre 2019 modifié le 10 Octobre 2019 - 20:26


Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark DAMEHANE. © DR/Togo First
Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark DAMEHANE. © DR/Togo First
Lomé - Le gouvernement va intensifier la lutte contre le trafic et la consommation de drogue au Togo. Il vient à cet effet de lancer un plan de lutte contre la drogue couvrant la période 2020-2024. D’un coût total de 21 millions $, cette stratégie réunit les acteurs du secteur, qui planchent sur sa validation, dans le cadre d’un atelier de 3 jours démarré le mardi 8 octobre 2019 à Lomé.

Durant les travaux, les participants passeront au peigne fin la nouvelle démarche intégrée de lutte contre la drogue, qui s’appuie notamment sur les volets, Prévention, Traitement, et Répression, en vue de réduire significativement la disponibilité et l'accessibilité de ces substances illicites, sous toutes leurs formes.

« En se dotant d'un nouveau plan, le gouvernement montre sa prise de conscience de l’ampleur que prend le phénomène dans notre pays et réitère une fois encore sa ferme volonté de garantir le bien-être et la sécurité des populations », a déclaré à l’ouverture des travaux, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark DAMEHANE.

Selon le Lt. Col. Kossi AMAYI, Secrétaire Permanent du Comité national anti-drogue, ce nouveau plan comporte principalement le renforcement du système de coordination contre la drogue, le renforcement des activités de répression et d'application de la loi, le renforcement de l'aspect judiciaire. L'initiative de quatre ans implique également l’aspect « gel et confiscation des avoirs des criminels », a-t-il ajouté.

Il faut rappeler que dans cette optique de lutte contre la drogue, le Togo a déjà mise œuvre plusieurs projets notamment : l'implantation en 2011 de l'Unité Mixte de Contrôle de Containers (UMCC) au Port autonome de Lomé, l'installation en 2012 de la cellule aéroportuaire anti-trafic à l'Aéroport de Lomé, ou encore le renforcement du cadre légal en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Malgré toutes ces initiatives du gouvernement, la drogue parvient à traverser les frontières, les aéroports et les ports pour se retrouver dans les communautés et établissements scolaires. Le ministre de la sécurité reconnait qu’il y a des failles dans le dispositif sécuritaire. Raison pour laquelle, il a une nouvelle lancé un appel à tous les acteurs impliqués dans la lutte contre la drogue, à pleinement jouer leur partition, afin que le phénomène soit complètement éradiqué dans le pays.