Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Vers une dématérialisation du timbre fiscal au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 26 Janvier 2017 modifié le 26 Janvier 2017 - 22:57


Vers une dématérialisation du timbre fiscal au Togo
Lomé, le 25 janvier 2017-Une rencontre d’informations entre les agents des régies financières s’est tenue ce mercredi à Lomé. La rencontre se situe dans le cadre de la dématérialisation du timbre fiscal au Togo.

Cette séance de formation s’inscrit dans la volonté du gouvernement d’inscrire totalement le numérique dans le fonctionnement des différentes institutions du Togo. Elle s’inscrit également dans la même dynamique que le projet e-gouvernement et d’autres projets d’interconnexion.

L’objectif du gouvernement est de numériser les régies financières du Togo. Dans ce cadre, la société Neopost, spécialisée dans l’équipement de salles de courrier et de solutions logistiques, entend soutenir l’Etat dans cette dynamique.

Pour accompagner le Togo, Neopost propose un nouveau logiciel d’injection des timbres. Cette réforme devra permettre à l’Etat de contrôler la traçabilité et d’assurer une bonne sécurité des recettes fiscales de l’Etat.

Le but est de remplacer les timbres postes et fiscaux en papier par des timbres numériques grâce au logiciel proposé par Neopost. Dans chaque régie financière, l’utilisation des timbres pourra ainsi être remplacée par des empreintes numériques, intelligentes et digitales qui seront traçables. Le logiciel a déjà été présenté aux agents des régies financières en novembre 2016. Les participants à cette nouvelle rencontre ont donc pu tester et apprécier le logiciel pour son efficacité.

Pour les responsables de l’OTR, ce logiciel permettra d’améliorer les transactions de toutes les structures qui collectent et gèrent les recettes fiscales. Selon Ayaovi Egloh, directeur des Petites et moyennes entreprises à l’Office togolais des recettes, ce nouveau système fonctionne sous forme de crédit qu’on accorde à l’opérateur qui l’utilisera pour rendre compte. « C’est un système performant qui permet de mobiliser de recettes sur les timbres fiscaux », a-t-il ajouté.

Pour Géraldine Keyewa, directrice commerciale de la Société des Postes du Togo SPT, ce système est déjà utilisé par la SPT dans l’affranchissement du courrier des sociétés. « Nous recommandons cette machine qui permet de collecter toutes les taxes, les impôts au niveau local. Cela permet d’améliorer les recettes de toutes les sociétés collectrices d’argent ». L’adoption de cette machine fiscale par le Togo devra permettre au gouvernement d’améliorer l’efficacité du processus de collecte des recettes fiscales.